•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un spectacle d’opéra au féminin

La chanteuse sur scène avec sa pianiste Karine Bétournay.

La jeune soprano termine sa tournée Des voix, une femme mardi soir à Caraquet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Magali Simard-Galdès termine sa tournée Des voix, une femme, mardi soir à Caraquet. Elle y met en vedette les femmes de la musique classique. Elles sont, selon elle, trop peu souvent présentées au public.

Un texte de Anaïs Brasier

Diplômée du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec depuis mai 2016, la chanteuse d’opéra a auditionné l’an dernier auprès de Jeunesse musicale du Canada. L’organisme organise des tournées pour les jeunes artistes qui se démarquent avec un concept original.

« Quand on auditionne pour Jeunesse musicale Canada, il faut présenter un concept, explique Magali Simard-Galdès. Refaire un concert avec Mozart et Schubert, bien c'est sûr que c'est de grands classiques et c'est super beau. Mais il y a un intérêt aux jeunesses musicales de présenter des nouvelles choses au public ».

Place aux femmes

La jeune soprano a donc proposé de faire un concert mettant en vedette les femmes compositrices de musique classique. Bien présentes dans l’histoire musicale, celles-ci sont peu connues. Une situation que Magali Simard-Galdès a l’intention de renverser.

C'est intéressant de revisiter le répertoire musical en passant par les femmes qui ne sont pratiquement jamais jouées.

Magali Simard-Galdès

Interpréter des morceaux peu connus comporte toutefois des défis. Moins ils ont été joués, moins les musiciens ont de références. Ce qui laisse tout de même place à la créativité pour la chanteuse et sa pianiste, Karine Bétournay.

« Pour différentes raisons, leurs oeuvres ne sont pas jouées beaucoup maintenant : ça n'a pas été édité beaucoup à l'époque, il n'y a pas beaucoup d'enregistrement, etc. Donc il faut gratter un peu. On essaie d'être pionnières et de présenter les oeuvres des femmes et les remettre à l'honneur ».

 

Un répertoire varié

Magali Simard Galdès a dû faire une sélection difficile.« J’ai commencé par vouloir faire un panorama de 150 ans de musique des compositrices. Puis ensuite j'ai choisi un peu mes coups coeur dépendamment des époques. Pour le public aussi on essaie de présenter des oeuvres dans différentes langues donc là il y a des oeuvres en anglais, des oeuvres en français, puis il y a aussi des oeuvres en allemand ».

Finalement, la cantatrice a choisi de chanter sur les compositions de Fanny Mendelssohn, Alma Mahler, Rebecca Clarke, Cécile Chaminade, Ana Sokolovic et de Clara Schumann, la femme du compositeur Robert Schumann.

Un spectacle pour tous

Le tout prend la forme d’un récital. Une forme de spectacle plus rare pour l’opéra, qui se fait souvent de façon théâtrale. Mais c’est un modèle plus accessible pour le public, selon Magali Simard-Galdès.

« Je pense que c’est un bon concert pour découvrir l’opéra parce que les chansons sont courtes. Une chanson dure deux ou trois minutes. Les gens peuvent ne pas l’aimer, mais la prochaine arrive vite. Alors que si on est dans un opéra théâtral, quand la chanson commence, ça dure deux heures ».

La tournée prend fin mardi soir à Caraquet à la polyvalente Louis-Mailloux. Après avoir fait le tour du Québec et du Nouveau-Brunswick, Magali Simard-Galdès profitera d’un repos bien mérité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Arts