•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le laboratoire BioChar Borealis se concrétisera en 2018 à Mashteuiatsh

Le premier ministre Philippe Couillard au micro devant les journalistes.

Le premier ministre Philippe Couillard a fait une allocution lors de la conférence de presse à Mashteuiatsh.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le laboratoire de recherche de BioChar Borealis sera finalement opérationnel dès 2018, à Mashteuiatsh. Québec et Ottawa prendront part à ce projet de 8 millions de dollars.

Le laboratoire souhaite développer une nouvelle filière de transformation de la biomasse forestière.

Le conseil de bande de Mashteuiatsh, la MRC Domaine-du-Roy et Ottawa avaient déjà démontré leur appui au projet. Il ne manquait que celui de Québec. Le gouvernement provincial accorde 1,2 million de dollars, alors qu’Ottawa fournira 5,9 millions de dollars.

Le laboratoire sera situé dans le quartier industriel de la communauté innue. L’endroit accueillera ainsi son deuxième joueur. Les coûts de construction du bâtiment qui abritera le laboratoire seront défrayés par Mashteuiatsh.

Le projet sera piloté par le centre collégial de transfert de technologie, Agrinova, associé au Collège d’Alma.

On parle d’une quinzaine d’emplois, mais on peut espérer davantage si tout le potentiel de recherche et de développement se concrétise.

Une citation de : Patrick Girard, directeur général d'Agrinova

Diversification

Présent à la conférence de presse, lundi, le premier ministre et député de Roberval, Philippe Couillard, a mentionné que ce genre de projet démontrait l’importance de se diversifier, surtout au moment où une nouvelle crise menace le secteur forestier.

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, était également sur place.

D'après les informations de Mélissa Paradis

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !