•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour supérieure tranche contre une méthode de type Lean dans un CIUSSS de Montréal

Une personne âgée dans un CHSLD

Une personne âgée dans un CHSLD

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une décision de la Cour supérieure du Québec donne raison à un syndicat qui contestait une méthode de gestion qui s'apparente à celle du Lean dans le milieu des soins hospitaliers.

Aussi connue sous le nom de méthode Toyota, la méthode Lean implique une comptabilité du temps passé auprès des patients pour améliorer la performance.

Le syndicat du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord de l’île de Montréal a contesté l’implantation de cette méthode puisqu’elle provoquerait chez les employés de la détresse psychologique et les placerait en contradiction avec leur code de déontologie.

Une première décision a été rendue en 2016; elle donnait raison au syndicat, mais elle a été portée en appel.

Un juge a tranché une deuxième fois en faveur du syndicat dans un jugement de la Cour supérieure en appel d'une décision administrative. Cette décision représente une première au Québec, qui, selon le syndicat, pourrait avoir un effet d'entraînement, et générer d'autres contestations judiciaires de cette méthode, mise en place sous différentes formes ailleurs dans la province.

« Nous sommes les premiers au Québec à avoir obtenu cette décision-là et on a espoir de faire circuler cette information-là, pour que d'autres puissent suivre le même chemin et faire en sorte qu'on puisse être capables finalement de rendre les services plus de qualité et moins de quantité », espère la présidente du syndicat du CIUSSS du Nord de l’île de Montréal, Marjolaine Goudreau.

De son côté, la direction du CIUSSS a indiqué vouloir prendre connaissance du jugement avant de commenter.

D'après les informations de David Savoie

Justice et faits divers