•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reverdir son quartier, un arbre à la fois

Un gros plan sur les mains d'une personne qui tient une pousse d'arbre entre ses mains avec de la terre.

Une personne tient une pousse d'arbre entre ses mains.

Photo : iStock

Radio-Canada

Pour souligner les 70 ans de la Terrasse Lakeview, un quartier de Gatineau fondé par des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, l'association des résidents a décidé de distribuer près de 400 pousses d'arbres aux habitants du quartier. Une sorte de clin d'oeil à l'histoire de ce secteur, mais aussi pour souligner le Jour de la Terre.

Un texte d’André Dalencour pour Les malins

Le quartier de la Terrasse Lakeview a vu le jour en 1946, quand une quarantaine de vétérans sont venus s’y installer avec femmes et enfants.

« Au départ, le quartier s'est construit sur une ancienne ferme et il y avait très peu d'arbres et beaucoup de boue », raconte Josée Soucie, une résidente. « Les gens se sentaient isolés et c'est pourquoi une association de résidents a été formée dès janvier 1947 et, depuis ce temps, l'association n'a jamais cessé ses activités. »

L’une des premières actions entreprises par l’association a été le reboisement, notamment grâce à l’aide de l’Office de l’établissement agricole des anciens combattants et de la province.

Le sentiment d'appartenance est très fort dans notre quartier. Et l'une des caractéristiques notables du quartier, ce sont les beaux grands arbres.

Josée Soucie, résidente

« Beaucoup d'arbres ont été plantés depuis le début des années 1950 », rappelle ainsi Mme Soucie. « Plusieurs arbres sont maintenant très vieux et dépérissent, en plus de nombreux frênes perdus. »

Elle déplore que des secteurs entiers du quartier aient été ravagés par l’agrile du frêne, ce qui a obligé les autorités à procéder à des abattages massifs.

Cette photo a été prise lors d'un abattage massif de frênes morts en février 2017, dans le quartier Lakeview à Gatineau.

Cette photo a été prise lors d'un abattage massif de frênes morts en février 2017.

Photo : Josée Soucie

Contrer la « monoculture » urbaine

Pendant longtemps, l’aménagement paysager en milieu urbain misait sur quelques essences d’arbre telles que l’érable, les frênes ou les ormes. Cette sorte de monoculture a eu pour effet de rendre le milieu naturel plus sensible aux parasites.

« On le voit même à des endroits du quartier où certaines propriétés n'étaient peuplées que de frênes. Maintenant, le terrain est dénudé totalement », précise Josée Soucie, qui est aussi biologiste. « Les parasites sont souvent très spécifiques quant à leur hôte et en plantant des essences d'arbres variées, on peut perdre certains arbres, mais au moins on ne les perd pas tous. »

Forts de cette conviction, les membres de l’Association des résidents de la Terrasse Lakeview ont monté un projet de reboisement. Dans un premier temps, les résidents sont invités à célébrer le Jour de la Terre le 23 avril au parc Lakeview, l’occasion pour eux de se renseigner sur les 24 essences d’arbres disponibles et de déterminer celles qui seront plus adaptées à leur terrain.

Puis le 29 avril prochain, 375 plants seront distribués gratuitement dans le quartier. Le lendemain, les arbres restants seront offerts aux résidents du secteur qui en veulent.

« Nous avons pensé poser un geste durable en plantant des arbres pour les générations futures, comme l'ont fait les anciens combattants à partir des années 1950 », explique Mme Soucie. « C'est grâce à eux et à leur vision d'avenir que l'on [a] de si beaux terrains boisés. »

Une vision que les résidents de Lakeview entendent bien perpétuer, contre vents et marées.

 

Ottawa-Gatineau

Environnement