•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un court métrage de l'ONF sur Nikola Tesla à la Semaine de la critique à Cannes

Le court métrage « Tesla : lumière mondiale », du cinéaste canadien Matthew Rankin
Le court métrage « Tesla : lumière mondiale », du cinéaste canadien Matthew Rankin Photo: ONF
Radio-Canada

Le cinéaste canadien Matthew Rankin a obtenu son billet pour Cannes grâce à la sélection de son court métrage Tesla : lumière mondiale à la 56e Semaine de la critique, une section parallèle.

Le film produit par l'Office national du film (ONF) fait partie des 10 oeuvres sélectionnées dans le volet des courts métrages. Tesla : lumière mondiale nous amène dans le New York du début du 20e siècle, alors que l’inventeur et visionnaire d'origine croate Nikola Tesla fait un ultime appel à son mécène J. P. Morgan. Robert Vilar y interprète Nikola Tesla.

 

Inspiré de faits réels, le court métrage présente des références au cinéma d’avant-garde et repose sur plusieurs séquences animées.

Il était convaincu que ses inventions allaient sauver la planète et libérer l’espèce humaine, mais il s’est fait complètement anéantir par les puissances capitalistes de son temps. L’image de Tesla, seul et instable dans sa chambre, avec ses oiseaux et ses idées rejetées, me touchait énormément.

Matthew Rankin,

L'histoire au coeur de sa démarche

Originaire de Winnipeg, Matthew Rankin s'est consacré au cinéma après des études sur l'histoire du Québec à l’Université McGill et à l’Université Laval. Ses films ont d'ailleurs souvent recours à des éléments historiques ou documentaires.

« Ma formation universitaire porte sur l’histoire du Québec. Maintenant, en tant qu’artiste, je continue mes études avec la même curiosité et la même rigueur que celles qui m’animaient lorsque j’étais à l’université », explique le cinéaste dans une entrevue publiée sur le site de l'ONF.

Le cinéaste Matthew RankinLe cinéaste Matthew Rankin Photo : Julien Fontaine / ONF

Tesla : lumière mondiale est le second film du cinéaste montréalais produit par l’ONF, après Les exploits radicaux de Walter Boudreau, paru en 2015.

La Semaine de la critique se déroulera du 18 au 26 mai. Le jury sera présidé cette année par le réalisateur brésilien Kleber Mendonça Filho (Aquarius). Le comédien franco-canadien Niels Schneider, lauréat du César du meilleur espoir masculin à la récente cérémonie des César, est au nombre des jurés.

Cinéma

Arts