•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chasseurs mécontents de l’allocation des vignettes pour la chasse à l’orignal

un orignal dans la forêt.

Un orignal à l'orée du bois. Test

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a de nouveau réduit le nombre de vignettes disponibles pour la chasse à l'orignal. Il évoque une baisse de la population d'orignaux dans certaines régions de la province pour expliquer sa décision.

Un texte de Francis Bouchard

Selon le Résumé des règlements de la chasse 2017, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts va émettre cette année un total de 8183 vignettes pour les résidents effectuant la chasse au fusil.

L’an dernier, ce nombre était de 8339. Et un total de 2154 vignettes seront émises pour la chasse à l’arc cette année, comparativement à 2368, l’an dernier.

Dans la région de Hearst, le nombre de vignettes disponibles est semblable à celui de l'an dernier. Mais pour le président du Club chasse et pêche de la communauté, Marie-Louis Pitre, il est illogique d’avoir beaucoup plus de vignettes accordées pour des orignaux femelles que des orignaux mâles dans plusieurs unités de gestion.

Je regarde le 21a, qui est dans le bout de Longlac, 350 mâles, 943 femelles, ça n’a aucun sens, c'est quasiment trois fois plus. Comment veux-tu remonter une population d'orignaux en tuant les femelles?

Marie-Louis Pitre, président Club chasse et pêche de Hearst

M. Pitre rappelle que les orignaux femelles peuvent avoir plusieurs petits et qu’elles protègent ces petits. Sans leur mère, les jeunes orignaux pourraient ne pas survivre.

Marie-Louis Pitre dit qu'il tente de trouver une façon pour que les chasseurs de la région soient entendus par le gouvernement et faire changer la situation.

À Thunder Bay, le directeur général du Northwestern Ontario Sportsmen's Alliance, John Kaplanis, affirme que la réduction du nombre de vignettes dans cette région n'est pas justifiable.

Il précise que le ministère n'a pas de données fiables sur les populations d'orignaux puisqu'il a effectué moins de recensements aériens l'hiver dernier.

Les chasseurs ont jusqu’au 31 mai prochain pour s’inscrire au tirage des vignettes pour la prochaine saison de chasse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !