•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de surdoses repart à la hausse en Colombie-Britannique

Une équipe des urgences transporte un patient sur une civière.

Une équipe des urgences transporte un patient sur une civière.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En mars, 120 personnes sont décédées d'une surdose de drogue illicite en Colombie-Britannique, selon les chiffres du coroner dévoilés mercredi. Il arrive en troisième position des pires mois de l'histoire de la province, où un état d'urgence en santé est en vigueur depuis plus d'un an.

En moyenne, la crise des surdoses a tué 4 personnes (3,9) par jour dans la province en mars, principalement des hommes (82,7 %) de deux groupes d’âge : 30 à 39 ans et 40 à 49 ans.

Comme pour les mois précédents, la majorité des surdoses mortelles ont eu lieu dans des résidences privées (54,8 %). Le reste s’est produit dans d’autres types de lieux intérieurs (34,3 %) ou en extérieur, y compris dans des voitures (10,4 %). « Aucun décès n’est survenu dans un centre d’injection supervisée », souligne le bureau du coroner dans un communiqué.

Entre janvier et mars, 338 personnes sont mortes d’une surdose en Colombie-Britannique. Le mois de février avait connu une légère baisse avec 102 décès contre 116 en janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !