•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enseignants de la région Manicouagan font les frais de la pénurie de suppléants

Le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord dénonce le manque de suppléants pour remplacer le personnel en poste.

Le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord dénonce le manque de suppléants pour remplacer le personnel en poste.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

Les enseignants de la Commission scolaire de l'Estuaire, qui dessert la Manicouagan et la Haute-Côte-Nord, disent ressentir de la pression en milieu de travail en raison de la pénurie de suppléants.

Un sondage mené auprès de 117 enseignants a été présenté au conseil des commissaires de la Commission scolaire de l'Estuaire, lors de sa séance publique, mardi.

Le Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord note que 91 % des répondants soutiennent que cette pénurie cause des irritants dans leur milieu.

Le représentant du Syndicat, Rémi Therriault, précise que 72 % des répondants avouent qu'ils ont déjà choisi de ne pas s'absenter pour éviter d'imposer un remplacement à leurs collègues.

Il y a plein d'irritants qui vont apparaître, que ce soit la pression de ne pas s'absenter, la pression d'être présent toujours devant les jeunes, de ne pas vouloir mettre ses collègues dans une situation particulière.

Rémi Therriault, Syndicat de l'enseignement de la Haute-Côte-Nord

Les trois quarts des répondants affirment que le manque de suppléance contribue à leur essoufflement professionnel.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais.

Est du Québec

Société