•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

26 000 $ amassés en ligne aideront une infirmière de la Saskatchewan

L'infirmière Carolyn Strom.

L'infirmière Carolyn Strom.

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un groupe d'infirmiers et infirmières basés majoritairement au Québec a atteint son objectif d'obtenir 26 000 $ par l'entremise d'une campagne de sociofinancement lundi soir pour le compte d'une infirmière en Saskatchewan.

L'argent récolté doit aider Carolyn Strom de Prince Albert qui a été condamnée à payer cette somme par l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de la province après avoir critiqué dans les médias sociaux les soins palliatifs reçus par son grand-père.

L’une des infirmières à l’origine de la campagne, Natalie Stake-Doucet, qui est également étudiante au doctorat à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal, explique que ses collègues et elle ont été choqués par le verdict de culpabilité prononcé contre Carolyn Strom en octobre dernier.

On s’est dit que ça aurait pu facilement être l’un d’entre nous qui aurait pu vivre la même expérience, donc on a senti qu’on avait un devoir de solidarité pour l’aider.

Une citation de : Natalie Stake-Doucet, infirmière et étudiante au doctorat à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal

La somme de 26 000 $ a été récoltée en 12 jours auprès de 450 personnes.

« On ne pensait pas que ça allait résonner autant chez les gens », affirme-t-elle.

Sur Twitter, Carolyn Strom s’est elle aussi dite « émerveillée » par le nombre de participants à la campagne de sociofinancement.

J'ai vraiment de la difficulté à trouver les mots pour exprimer ma gratitude. Tout cela aide à atténuer l'isolement que cette affaire a causé pour moi.

Une citation de : Carolyn Strom, infirmière

Critiques dans les médias sociaux

L’infirmière de la Saskatchewan a écrit sur Facebook que les membres du personnel qui s'occupaient de son grand-père ne lui fournissaient pas assez rapidement les soins palliatifs dont il avait besoin. Elle les a également critiqués sur leur façon de préserver la dignité des personnes âgées.

Carolyn Strom a été reconnue coupable d’inconduite professionnelle par l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de la Saskatchewan. Les 26 000 $ qu’elle est condamnée à payer devraient servir en grande partie à rembourser les coûts de l'audience qu'a dû assumer l’Association.

Carolyn Strom et son avocat comptent faire appel de la décision de l’Association.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !