•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stanley Vollant raconte son parcours à Tout le monde en parle

Sur le plateau de l'émission, Stanley Vollant sourit.

Dr. Stanley Vollant

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De passage à l'émission Tout le monde en parle, dimanche, le chirurgien innu Stanley Vollant a parlé des 6 000 kilomètres qu'il a parcourus à pied à la rencontre des Autochtones de l'est du Canada.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Pendant ce long périple, baptisé Innu Meshkenu, il a voulu inciter les jeunes de toutes les communautés à aller au bout de leurs rêves.

« Je leur parle des obstacles, des défis que j'ai franchis. Le racisme, [l'ostracisme] que j'ai connus à l'école. Les batailles que j'ai dû mener. Aussi, les périodes de découragement. », a affirmé le médecin sur le plateau de l'émission.

« C'est important de dire aux jeunes : la vie, c'est semé d'obstacles. On peut tomber, mais il faut savoir se relever comme nos grands-parents l'ont fait. »

— Une citation de  Dr Stanley Vollant à Tout le monde en parle

Une minisérie documentaire qui retrace le parcours de Stanley Vollant sera diffusée partout au pays à compter du 22 avril sur ICI Radio-Canada télé.

Embûches personnelles

Dr Stanley Vollant
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dr Stanley Vollant au premier Challenge Stanley Vollant à Odanak.

Photo : Radio-Canada

L'homme originaire de Pessamit a également abordé certains passages difficiles de sa vie personnelle, dont sa dépression qui l'a mené à une tentative de suicide.

Il a aussi souligné la mort de sa mère qui a sombré dans l'alcoolisme après avoir fréquenté les pensionnats autochtones et subi des agressions. « Ça a été difficile, mais je lui pardonne. Je comprends ce qu'elle a vécu », a-t-il dit.

« Je lui en voulais, parce que j'aurais voulu que ma mère ne soit pas alcoolique. Je lui ai pardonné aujourd'hui. »

— Une citation de  Dr Stanley Vollant à Tout le monde en parle

Le chirurgien a aujourd'hui 52 ans, l'âge auquel sa mère est décédée. « C'est tellement jeune pour mourir, 52 ans. Et elle n'a pas connu mes enfants. J'en ai quatre. »

Entrevue de Stanley Vollant à TLMEP

Rapprochement souhaité

Après les événements survenus à Val-d'Or, Stanley Vollant espère que la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec favorisera le rapprochement des peuples.

« Je ne blâme pas les policiers. Je pense qu'ils n'ont pas eu la formation adéquate pour être culturellement connaissants et aussi sensibles aux Autochtones. »

— Une citation de  Dr Stanley Vollant à Tout le monde en parle

Il croit que les Québécois en général n'ont pas suffisamment été éduqués à propos des Autochtones. « Vous êtes arrivés, Champlain, Frontenac, puis par la suite en 1701, la Grande Paix de Montréal, et on disparaît pendant 290 ans. Et on réapparaît en 1990, à la crise d'Oka », a mentionné Stanley Vollant.

La marche organisée par Dr Stanley Vollant.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La marche organisée par Dr Stanley Vollant.

Photo : Radio-Canada

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !