•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évacuation en cours à Kashechewan

Les résidents de Kashechewan sont accueillis à Kapuskasing.
Les résidents de Kashechewan sont accueillis à Kapuskasing. Photo: Radio-Canada / Francis Bouchard
Radio-Canada

Les crues printanières forcent encore cette année l'évacuation de la communauté autochtone de Kashechewan, située au bord de la baie James, dans le nord de l'Ontario.

Un texte de Sarah-Émilie Bouchard

À 13 h dimanche, deux vols qui transportaient des membres de la Première Nation de Kashechewan ont atterri à Kapuskasing.

La petite municipalité du nord de l'Ontario devrait accueillir environ 500 évacués, soit 350 dimanche et 150 lundi. Trois avions font des aller-retour.

Guylain Baril, directeur général de la Ville de Kapuskasing, fait le point

Cent autres résidents de Kashechewan doivent aussi être hébergés dans la communauté voisine de Smooth Rock Falls.

Hearst et Cornwall se préparent également à accueillir des évacués.

Le député de Timmins-Baie James, Gilles Bisson, remercie toutes les communautés d'accueil, qui aident chaque année les membres de la communauté.

Il croit toutefois que le gouvernement devrait trouver une meilleure solution.

Ça arrive trop souvent. Cette communauté est située dans un endroit à risque d'inondations. On l'a dit au gouvernement, mais comme d'habitude, ils n'ont pas écouté.

Gilles Bisson, député de Timmins-Baie James
Des membres de la Première Nation de Kashechewan descendent de l'avion à KapuskasingLes membres de la Première Nation de Kashechewan sont évacués par avion. Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Sept autres vols devraient arriver à Kapuskasing au cours de la journée dimanche.

Le dernier est attendu vers 19 h.

Des personnes évacuées de Kashechewan dans un hall à KapuskasingLes premières personnes évacuées de Kashechewan sont arrivées à Kapuskasing. Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Sept hôtels de Kapuskasing vont héberger les 500 évacués. Au total,180 chambres sont réservées.

Les repas, eux, seront servis au Centre civique de Kapuskasing.

Le député fédéral de Timmins-Baie James, Charlie Angus croit qu'il est temps de déménager la communauté, plutôt que de l'évacuer chaque fois.

Les résidents de Kashechewan montent dans un autobusLes personnes évacuées sont transportées de l'aéroport de Kapuskasing à leur hôtel. Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

C'est un désastre social. On doit mettre en place un plan pour aider le développement de cette pauvre communauté.

Charlie Angus, député fédéral de Timmins-Baie James

Les 500 évacués s'ajoutent aux 200 membres de la communauté qui se trouvent déjà à Kapuskasing depuis deux ans, en raison d'évacuations précédentes.

Vue aérienne de la rivière Albany le 16 avril 2017Vue aérienne de la rivière Albany le 16 avril 2017 Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario
 

Toronto

Autochtones