•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison de motoneige remarquable en Gaspésie

Le meilleur des deux mondes : la mer et la montagne

Le meilleur des deux mondes : la mer et la montagne

Photo : Courtoisie SADC Haute-Gaspésie

Radio-Canada

Même si les vrais de vrais amateurs attendront la fonte du dernier banc de neige avant de ranger leur bolide, la saison touristique de la motoneige s'achève en Gaspésie.

Plusieurs sentiers sont déjà fermés, notamment dans la Baie-des-Chaleurs. Les sentiers de Mont-Joli et de Tourelle ferment en fin de semaine. La circulation cessera aussi le 16 avril sur ceux de Gaspé et de Chandler.

Sous bien des aspects, la saison aura été exemplaire. Neige abondante, presque pas de verglas, périodes de grand froid rarissimes, les conditions météorologiques ont été presque parfaites.

Si bien d’ailleurs que les clubs de la Gaspésie ont enregistré une augmentation de près de 15 % de leur nombre de membres. À Chandler, par exemple, Dale Fitzpatrick rapporte avoir vendu 90 cartes de membres de plus que l’an dernier. Le Club atteindra cette année presque 600 membres.

Les majestueuses montagnes des Chic-ChocsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les majestueuses montagnes des Chic-Chocs

Photo : Courtoisie Richard Marin

La saison a aussi démarré plus tôt qu’à l’habitude en raison des abondantes chutes de neige de décembre dernier. En janvier, la saison battait déjà son plein.

Les touristes ont aussi flairé la bonne saison. L’achalandage s’est fait sentir partout en Gaspésie.

À la Halte des montagnes, il n’était pas rare de servir plus d’une centaine de repas les jours de week-end.

De même, le président de l'Association des clubs de motoneige de la Gaspésie, Rodrigue Bernier, rapporte qu’à plusieurs reprises cet hiver, l’hôtel La Baie bleue de Carleton-sur-Mer a enregistré une centaine de nuitées en provenance de motoneigistes.

Au poste d’essence du Relais de la cache, situé sur la route 299, à mi-chemin entre Sainte-Anne-des-Monts et New Richmond, on a compté cet hiver plus de 2500 motoneigistes, en un peu plus de 70 jours, dont 80 % venaient de l’extérieur de la région.

Les motoneigistes peuvent découvrir un village tous les 10 à 15 kmAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En Gaspésie, les motoneigistes peuvent découvrir un village tous les 10 à 15 km

Photo : Courtoisie SADC Haute-Gaspésie

Dale Fitzpatrick du Club de Chandler relève qu’il a croisé, de son côté, un peu plus de touristes américains et ontariens que par les années passées.

Selon Rodrigue Bernier, la quantité abondante de neige et la majesté des paysages font partie des principaux attraits de la région auprès des touristes en motoneige.

Je fais le tour chaque année et je trouve toujours ça aussi beau.

Rodrigue Bernier, président de l'Association des clubs de motoneige de la Gaspésie

Les retombées régionales de la saison de motoneige sont estimées à environ 75 millions, soit vraisemblablement une quinzaine de millions de plus que l’an dernier. Un touriste qui parcourt la Gaspésie dépense en moyenne 400 $ par jour lors de son séjour.

La Gaspésie compte 17 clubs de motoneige, 350 bénévoles et 3000 km de sentiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie