•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ciel expliqué aux jeunes grâce à un planétarium gonflable

L'organisme bas-laurentien de vulgarisation et loisirs scientifiques ASTER propose des ateliers de sciences animés dans les écoles primaires et secondaires

L'organisme bas-laurentien de vulgarisation et loisirs scientifiques ASTER propose des ateliers de sciences animés dans les écoles primaires et secondaires

Photo : courtoisie Ghislain Mailloux

Radio-Canada

Des centaines d'élèves gaspésiens, de la maternelle à la cinquième secondaire, ont profité du passage du planétarium gonflable de l'organisme ASTER, au cours des dernières semaines.

Il s’agit d’un dôme de cinq mètres de diamètre et d'une hauteur de trois mètres dans lequel les jeunes peuvent se coucher pour admirer le ciel. Des images sont projetées sur les parois, faisant apparaître la Lune, le Soleil, les planètes de notre système solaire, les étoiles, les constellations et les galaxies.

Les élèves en apprennent davantage sur les mouvements du Soleil, de la Lune et des planètes, l'alternance des saisons, les constellations et les galaxies

Les élèves en apprennent davantage sur les mouvements du Soleil, de la Lune et des planètes, l'alternance des saisons, les constellations et les galaxies

Photo : courtoisie Ghislain Mailloux

« Les positions des étoiles sont adaptées au ciel de la Gaspésie. Les jeunes les voient donc comme s’ils les regardaient de leur point de vue, ici », explique John Blouin, vulgarisateur scientifique pour ASTER.

Le reportage et l'entrevue d'Isabelle Larose avec le vulgarisateur scientifique John Blouin

Ce que les enseignants apprennent aux enfants, nous on leur montre. Mon travail à moi, c’est d’entendre des "wow!", chaque jour!

John Blouin, vulgarisateur scientifique

Pour y arriver, il doit adapter ses méthodes pour capter l'attention des jeunes, peu importe leur niveau scolaire. « J’essaie de leur montrer comment la science fonctionne, d’introduire la pensée scientifique et la pensée critique », précise-t-il.

Les élèves de maternelle et de première année de l'école des Audomarois, quelques minutes avant leur entrée dans le planétarium

Les élèves de maternelle et de 1re année de l'école des Audomarois, quelques minutes avant leur entrée dans le planétarium

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Depuis plus d'un mois, John Blouin a visité de nombreuses écoles, de Cap-d'Espoir à Saint-Omer.

En Gaspésie, vous avez encore la chance de voir des étoiles alors que dans les villes, c’est comme si on avait éteint les étoiles pour allumer les villes. C'est ce qu'on appelle la pollution lumineuse. On ne peut pas voir les étoiles.

John Blouin, vulgarisateur scientifique

« J’espère que les jeunes vont ressortir avec beaucoup plus de questions qu’avant d’entrer », mentionne-t-il.

L'organisme bas-laurentien de vulgarisation et loisirs scientifiques ASTER propose des ateliers de science animés dans les écoles primaires et secondaires.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Science