•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surface Studio : l’ordinateur pour le 1 %

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Maxime Johnson

Maxime Johnson
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec des performances respectables, un design joli, une conception permettant à l'ordinateur de se transformer en table à dessin et un superbe écran tactile de 28 pouces, l'ordinateur tout-en-un Surface Studio est dans une classe à part. Aperçu d'un ordinateur vendu de 4000 $ à 5549 $ que sans doute seuls les créatifs dans les entreprises pourront s'offrir, malheureusement.

Un design ingénieux
Le Surface Studio se démarque dès le premier regard, avec son grand écran de 28 pouces attaché à une petite base par deux bras chromés. Ces bras pliables permettent de pencher considérablement l’écran sans effort, avec une petite pression du doigt.

On remarque aussi les haut-parleurs de bonne qualité intégrés à l’appareil, avec les sons graves qui sont émis à partir de la base contenant les composantes de l’ordinateur, et six haut-parleurs placés juste sous l’écran, à la manière d’une barre de son.

Une fois replié, le Surface Studio s’apparente à une table à dessin et permet de collaborer plus facilement en groupe autour de l’appareil. On aurait préféré pouvoir le placer à plat complètement, mais le design actuel est néanmoins acceptable pour un usage collaboratif du genre.

De bonnes caractéristiques

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Maxime Johnson


Le Surface Studio offre une bonne fiche technique, qui n’est toutefois pas à la hauteur de son prix pour ceux qui recherchent un maximum de puissance.

Celui-ci est offert en trois configurations, avec un processeur Intel Core i5 ou i7 de sixième génération (donc une génération en retard par rapport aux derniers processeurs sur le marché), de 8 à 32 Go de mémoire vive, une carte graphique GeForce GTX 965M ou 980M de Nvidia et un disque dur allant jusqu’à 2 To.

L’appareil est puissant, cela ne fait aucun doute, et convient amplement aux professionnels de l’image, aux architectes et aux designers 3D. Certains usages plus pointus, par rapport à la réalité virtuelle par exemple, pourraient toutefois être restreints par les composantes du nouvel ordinateur de Microsoft. C’est dommage.

Notons que l’écran tactile PixelSense du Surface Studio est, pour sa part, impressionnant, avec une résolution de 4500 par 3000 pixels et des modes de couleurs Adobe sRGB, DCI-P3 et Vivid Color faciles à changer.

Pour les artistes avant tout

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Maxime Johnson

Même si n’importe qui pourrait apprécier le Surface Studio, force est de constater que l’appareil s’adresse surtout aux artistes, qui pourront notamment tirer pleinement profit du design repliable de l’ordinateur et de son stylet tactile intégré, qui se pose facilement sur les côtés de l’écran grâce à un système aimanté pratique lorsqu’on ne l’utilise pas.

Pour ces artistes, le design du Surface Studio permet de travailler directement sur leur art, et non par l’entremise d’une tablette de type Wacom, par exemple. L’expérience semble plus naturelle, comme s’ils dessinaient sur du papier directement.

Surface Dial : un accessoire incontournable

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Maxime Johnson

Dessiner sur le Surface Studio est encore plus impressionnant avec la Surface Dial, une molette permettant d’ajuster différents paramètres avec sa main non dominante pendant qu’on utilise le stylet de son autre main. Un illustrateur peut ainsi facilement changer la taille de son pinceau ou la couleur de son encre sans utiliser sa souris ou lever son crayon.

La Surface Dial (120 $ au Canada) peut être placée sur un bureau ou sur l’écran du Surface Studio directement. Puisque l’appareil n’est pas suffisamment aimanté pour tenir seul dans les airs, il est surtout intéressant lorsque l’écran est placé en mode planche à dessin.

L’accessoire peut d’ailleurs être reconnu par l’écran; un menu s’affiche alors tout autour de la molette lorsqu’elle est placée sur celui-ci, ce qui facilite son utilisation.

Voir un habitué travailler avec la Surface Dial est de toute beauté. Les gestes semblent naturels, et l’écran tactile replié, la molette et le stylet actif forment un tout cohérent.

Malheureusement, seule une poignée d’applications fonctionnent avec l’appareil pour l’instant. Adobe devrait toutefois rendre ses logiciels Premiere Pro et Photoshop compatibles avec la Surface Dial dès cette année, ce qui pourrait changer la donne.

En tenant compte du prix d’achat de l’ordinateur et de l’intérêt de l’accessoire pour son public cible, on regrette toutefois que celui-ci ne soit pas offert gratuitement à l’achat du Surface Studio.

Assez intéressant pour délaisser l’environnement Mac?

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ordinateur tout en un Surface Studio de Microsoft.

Photo : Radio-Canada / Maxime Johnson

Avec un design joli et ingénieux, Microsoft souhaite séduire les plus fidèles des consommateurs d’Apple, ceux qui n’auraient jamais envisagé d’opter pour un PC il y a quelques années à peine.

Il s’agit d’un pari difficile, surtout en tenant compte du prix du Surface Studio et de la fidélité des artistes pour la marque à la pomme. Nombre de ceux qui auront la chance d’essayer l’ordinateur assez longtemps pour s’habituer à ce nouvel écosystème pourraient toutefois vouloir faire le saut, à condition que leur entreprise ait un budget assez important pour s’équiper d’appareils du genre, évidemment.

Pour le grand public, il faudra plutôt espérer que des modèles plus abordables soient lancés dans les prochaines générations, ce qui pourrait, malheureusement, prendre encore quelques années.

Le Surface Studio sera lancé au Canada le 28 avril.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !