•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un œuf de Pâques caché sur le site de la Banque du Canada

Un gros plan du côté face du nouveau billet commémoratif de 10 $.

Le nouveau billet commémoratif de 10 $ a été dévoilé le 7 avril dernier.

Photo : Banque du Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des programmeurs de la Banque du Canada ont caché une fonctionnalité amusante sur le site présentant le nouveau billet commémoratif de 10 $ (Nouvelle fenêtre).

Un texte de Karl-Philip Vallée

En appuyant sur une série de touches, que les amateurs de jeux vidéo connaissent sous le nom de « code Konami », l’internaute peut voir une pluie de billets de 10 $ tomber du haut de la page, pendant que les notes d’Ô Canada se font entendre.

Qu’est-ce que le code Konami?

Le code Konami est un code de triche caché dans de nombreux jeux du studio japonais de jeux vidéo du même nom. En entrant ce code sur l’écran titre du jeu, le joueur peut obtenir un bonus ou débloquer une fonction cachée. De nombreuses sources font remonter la première apparition de ce code à 1986, dans le jeu Gradius. C’est toutefois en 1988, avec la version pour NES du jeu Contra, que le code a été popularisé.

Pour l’activer, il suffit d’appuyer successivement sur les touches suivantes : ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → b a.

En se rendant sur la page de présentation du nouveau billet, rien ne laisse pourtant deviner que cette animation secrète existe. Toutefois, en ouvrant le code source de la page et en effectuant une recherche du mot « Konami », on peut voir les instructions inscrites en code informatique.

Le code Konami, une blague répandue

La Banque du Canada est loin d’être la première à inclure le code Konami sur son site web. Cette pratique est relativement courante et bien documentée, en raison de la popularité de ce code auprès des amateurs de jeux vidéo et des programmeurs informatiques.

La page d’accueil du site agrégateur de contenu Digg répond par exemple au code Konami en faisant jouer la chanson Never Gonna Give You Up de Rick Astley, une farce très répandue sur le web.

Une capture d'écran du site Digg.com dans laquelle les photos des articles ont été remplacées par le visage du chanteur Rick Astley.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La chanson « Never gonna give you up » de Rick Astley se fait entendre sur Digg.com lorsqu'on entre le code Konami.

Photo : Digg.com

Sur le site de l’édition britannique du magazine GQ, le code Konami fait apparaître un dinosaure qui lance un grognement avant de sortir de l’écran. Ironiquement, rien ne se passe sur le site de Konami lorsqu’on entre le code.

La tradition des œufs de Pâques dans les jeux vidéo

Les fonctionnalités cachées et les messages secrets sont connus dans le milieu des jeux vidéo et de l’informatique comme des œufs de Pâques (mieux connus sous leur nom anglais Easter eggs).

Le terme serait apparu au début des années 1980, à la suite de la parution du jeu Adventure sur la console Atari 2600. Warren Robinett, l’un des concepteurs du jeu, y avait caché la phrase « Créé par Warren Robinett », en réaction à la culture d’entreprise d’Atari, qui refusait de rendre publics les noms de ses concepteurs de jeux.

Une capture d'écran du jeu Adventure montrant le message caché « Créé par Warren Robinett ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Après une suite de manoeuvres précises et complexes, le joueur peut découvrir un message caché dans le jeu « Adventure ».

Photo : Atari

Ce message secret a échappé à la vigilance d’Atari, de sorte que c’est finalement un adolescent qui l’a découvert, après la sortie du jeu. Après que l’entreprise en ait été informée par le biais d’une lettre envoyée par l’adolescent en question, l’un des directeurs d’Atari a baptisé ce secret « œuf de Pâques », en référence à la chasse aux œufs cachés organisée chaque année pour amuser les enfants lors de cette fête chrétienne.

L’œuf de Pâques de Warren Robinett n’est pas le premier exemple de ce type de secrets, puisque des jeux plus anciens en contiennent, mais il serait celui qui a popularisé le terme et répandu cette tradition dans les jeux vidéo.

De nombreux studios ont depuis intégré des œufs de Pâques dans leurs jeux sous différentes formes. Parmi ces jeux, The Legend of Zelda : A Link to the Past, Doom II et Metal Gear Solid contiennent tous des secrets que les joueurs se sont fait un plaisir de découvrir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !