•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anicinabe tipatcimo / L’Anicinabe raconte : les Abitibiwinis de Pikogan

Jeunes filles lors d'un Pow Wow à Pikogan (archives)

Jeunes filles lors d'un Pow Wow à Pikogan (archives)

Photo : Radio-Canada / Claude Rivest Mazzanna

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En 1970, la réserve indienne d'Amos devient officiellement Pikogan, nom algonquin signifiant Tipi. Plus de 40 % des membres de la Nation Abitibiwinni sont âgés de 18 ans et moins. La principale langue parlée est le français suivi de l'anglais et de l'algonquin.

L'agent de développement touristique, André Mowatt, nous présente sa communauté.

L'agent de développement touristique, André Mowatt, nous présente sa communauté.

Malik Kistabish lors d'un Pow Wow à Pikogan (archives)

Anicinabe tipatcimo / L’Anicinabe raconte : les Abitibiwinis de Pikogan

Photo : Radio-Canada / Claude Rivest Mazzanna

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !