•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise au conseil scolaire de York : la ministre impose certaines des recommandations des examinateurs

Mitzie Hunter

Mitzie Hunter

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après un peu moins de 10 semaines de travail, les examinateurs responsables de conseiller le ministère de l'Éducation au sujet du conseil scolaire anglais de York ont présenté leurs recommandations, et la ministre de l'Éducation en a retenu plusieurs.

La ministre de l’Éducation, Mitzie Hunter, a déclaré que sa priorité était claire, c’est-à-dire qu’elle veut offrir du soutien aux employés et aux étudiants qui ont subi du racisme ou de la discrimination.

D’autres problèmes systémiques ont aussi marqué les enquêteurs. C’est un total de 26 recommandations qui ont été émises. De ce nombre, 22 ont été retenues par la ministre. Et de ces 22 éléments, huit devront être appliqués d’ici au 31 mai.

La ministre Mitzie Hunter considère que les conclusions du rapport sont « très troublantes ».

La première règle imposée au conseil scolaire est en lien avec les voyages internationaux. Les membres du conseil, le directeur ainsi que le personnel ne peuvent plus se rendre à l’étranger pour suivre des formations.

Droits et égalité

Aussi, le conseil scolaire devra soumettre son propre programme de formation en gouvernance équitable.

D’ici le 9 mai, le conseil devra établir un processus pour recevoir et traiter de potentielles plaintes de racisme ou de discrimination de la part d’employés, de parents ou d’élèves.

Aussi, les examinateurs suggèrent que le ministère passe au peigne fin les dépenses des responsables du conseil scolaire, y compris les frais juridiques. Ils pointent indirectement à de possibles dépenses pour ententes à l’amiable dans le but d’éviter des poursuites. La ministre n’a pas commenté cette recommandation.

Le conseil scolaire était visé par un examen provincial à la suite d'incidents de racisme qui ont inquiété la ministre de l'Éducation. Celle-ci avait, en janvier, demandé à deux examinateurs d’enquêter et de présenter leurs recommandations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !