•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de la moitié des élèves expulsés du TDSB sont noirs

Un élève prend des notes dans une salle de classe.

Des élèves en classe

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vaste majorité des 307 élèves expulsés des écoles du Conseil scolaire public anglais de Toronto de 2011-2012 à 2015-2016 sont de jeunes hommes du secondaire, 48 % d'entre eux étant noirs.

En guise de comparaison, 10 % sont blancs.

« Alarmant », mais « pas surprenant », admet le surintendant de TDSB qui s’occupe des programmes pour les élèves expulsés, Jim Spyropoulos.

À moins qu’on commence à s’attaquer aux enjeux de pouvoir et de statut privilégié de nos vies de tous les jours, je ne pense pas qu’on pourra régler le problème.

Jim Spyropoulos, surintendant à TDSB

Montrer l'exemple

Le professeur d’éducation Carl James de l’Université York de Toronto dit que le TDSB pourrait « montrer l’exemple » au pays, en se servant de ces statistiques pour bâtir des programmes spécifiques à ces communautés, particulièrement touchées par la pauvreté.

C'est ce que suggère un comité du conseil scolaire. L’ensemble des conseillers débattront de la question le 19 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !