•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les créations d’une designer autochtone mises en valeur aux Junos

Leela Gilday, de Yellowknife
Leela Gilday, de Yellowknife Photo: Leela Gilday

Trois musiciennes des Territoires du Nord-Ouest et du Nuvavut ont profité du tapis rouge des prix Juno pour porter les créations d'une designer autochtone.

Un texte d'Alex Brockman, traduit de l'anglais par François Parenteau

Leela Gilday, Tiffany Ayalik et Tanya Tagaq ont défilé sur le tapis rouge, toutes habillées par Tishna Marlowe, une designer de mode originaire de la communauté Lutsel K'e, dans les Territoires du Nord-Ouest, et qui vit maintenant à Grande Prairie, en Alberta.

Quand j’ai vu Tanya [Tagaq] porter ma robe, les larmes ont coulé!

Tishna Marlowe

« Je me disais "Oh mon Dieu, Tanya porte ma robe aux Junos. Ça passe à la télévision nationale, c’est partout au Canada! », raconte-t-elle.

Le gala des prix Juno a eu lieu la fin de semaine dernière à Ottawa. La chanteuse inuk Tanya Tagaq a offert une prestation durant l’événement. Leela Gilday, de Yellowknife, a de son côté remis le prix du meilleur album de musique autochtone à Tiffany Ayalik, du duo Quantum Tangle, elle aussi de Yellowknife.

Tiffany Ayalik pose avec Grey Gritt, son complice de Quantum Tangle.Tiffany Ayalik pose avec Grey Gritt, son complice de Quantum Tangle. Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Les trois musiciennes avaient approché Tishna Marlowe pour s’informer sur ses créations. La designer savait que Leela Gilday et Tanya Tagaq porteraient ses robes aux Junos, mais Tiffany Ayalik lui a seulement dit que c’était pour « un événement ».

Chaque robe possède sa propre histoire, explique Tishna Marlowe.

« Celle de Leela Gilday est inspirée des années 1950, tout en étant moderne. Elle met l’accent sur la culture de la nation Déné avec les perles traditionnelles », dit-elle.

La chanteuse inuk Tanya Tagaq en compagnie des membres du groupe A Tribe Called RedLa chanteuse inuk Tanya Tagaq en compagnie des membres du groupe A Tribe Called Red Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La robe rouge de Tanya Tagaq rend hommage aux femmes autochtones disparues et assassinées, tandis que les perles représentent la famille de la chanteuse.

Le corset en cuivre de Tiffany Ayalik porte le nom de « Marcie », en référence à un jeune cousin de Tishna Marlowe.

« Je suis honorée qu’elles m’aient demandé de porter mes créations pour le gala », dit la designer.

Elles sont des modèles inspirantes, des pionnières de la musique autochtone qui travaillent très fort pour montrer tout le talent qu’on retrouve dans les Territoires du Nord-Ouest. Je suis fière de collaborer avec elles.

Tishna Marlowe
Avec les informations de CBC

Autochtones

Société