•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba ferme trois services d'urgence à Winnipeg

Une enseigne d'un service d'urgence.

Des services d'urgence de trois hôpitaux à Winnipeg pourraient être convertis en centres de soins d’urgence.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) a annoncé la fermeture des services d'urgence de trois hôpitaux à Winnipeg : Concordia, Seven Oaks et l'Hôpital général Victoria.

Les services d'urgence à Winnipeg seront regroupés dans trois sites : le Centre des sciences de la santé de Winnipeg, l'Hôpital Saint-Boniface et l'Hôpital Grace, tandis que les autres installations serviront de centres spécialisés.

Les services d’urgence de l’Hôpital Victoria et de l’Hôpital Seven Oaks seront convertis en centres de soins qui traitent des urgences médicales non dangereuses.

Quelque 50 lits seront ajoutés à l’Hôpital Victoria pour des services de santé mentale, tandis que l’Hôpital Seven Oaks se concentrera sur les services rénaux et la réadaptation pour les personnes âgées. Il deviendra aussi le centre d'endoscopie.

Pour sa part, l’Hôpital Concordia offrira plus de chirurgies orthopédiques et de remplacements de la hanche et du genou.

L’ORSW prévoit étendre son programme de services de soins à domicile pour permettre à plus de 1200 patients d'y avoir accès par année.

« À l'heure actuelle, de nombreux patients attendent trop longtemps pour des soins, restent trop longtemps à l'hôpital ou ont besoin de visiter plusieurs sites pour obtenir les soins dont ils ont besoin », indique le président-directeur général de l’ORSW, Milton Sussman.

« Avec cette annonce, nous commençons le processus de guérison de notre système de santé, en prenant des mesures importantes qui se concentrent directement sur nos patients », poursuit-il.

Le ministre de la Santé, Kelvin Goertzen, déclare que les changements sont apportés pour créer des gains d'efficacité dans un système où des patients attendaient trop longtemps pour recevoir un traitement. « Je reconnais que ce sera probablement le changement le plus important dans le système de soins de santé en une génération », dit-il.

La révision du système arrive à la suite d'un rapport autorisé par l'ancien gouvernement néo-démocrate (Nouvelle fenêtre) et publié en février. Le document de 233 pages a été préparé et rédigé par le médecin de la Nouvelle-Écosse et consultant en santé David Peachey, après des centaines d’heures de consultation avec notamment des représentants de la communauté, du personnel des autorités régionales de la santé, des associations, des organisations autochtones, des spécialistes et d'autres intervenants importants.

Tous les changements peuvent être observés sur le nouveau site Internet lancé vendredi, Healing Our Health System. Certains de ces changements seront en vigueur rapidement, mais d'autres se produiront au cours des 6 à 24 prochains mois, indique Milton Sussman, qui encourage la population à vérifier le site Internet pour les mises à jour.

À la demande du gouvernement provincial, l’ORSW s’engage à respecter la réduction de 15 % du nombre de ses gestionnaires au cours des prochains mois.

Les progressistes-conservateurs répètent depuis plusieurs mois que des décisions difficiles doivent être prises pour améliorer les délais de temps d’attente des patients, mais aussi dans le but d’atteindre l’équilibre budgétaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !