•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CLSC de l’est des îles : le dossier progresse, selon Germain Chevarie

200 personnes à l'assemblée publique lundi soir, à Grande-Entrée, pour réclamer un CLSC ouvert tous les jours

200 personnes à l'assemblée publique lundi soir, à Grande-Entrée, pour réclamer un CLSC ouvert tous les jours

Photo : courtoisie

Radio-Canada

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, se dit optimiste qu'une solution soit trouvée avant que le CLSC de l'est des Îles ferme ses portes pour la fin de semaine. De son côté, le maire Jonathan Lapierre a écrit au ministre de la Santé.

M. Chevarie dit avoir discuté du dossier à deux reprises avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui doit communiquer dès aujourd'hui avec le président du conseil d'administration du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles.

« J'ai confiance, devant l'ensemble de la situation et la grande préoccupation de la population de Grosse-Île et de Grande-Entrée, que l'équipe de direction et le conseil d'administration du CISSS des Îles vont prendre des mesures pour corriger la situation et faire en sorte de rassurer l'ensemble de la population des Îles », a-t-il déclaré.

La semaine dernière, le député avait demandé à la direction du CISSS des Îles de suspendre cette réorganisation pour quelques mois, le temps de trouver une solution viable et d'assurer des services préhospitaliers de qualité dans l'est de l'archipel.

Deux rencontres publiques ont eu lieu à Grande-Entrée et à Grosse-Île où plus de 300 citoyens ont manifesté leurs inquiétudes et réclamé la présence d'une infirmière dans l'est le soir et les fins de semaine pour les urgences.

Rupture de services inacceptable, selon le maire

Quant au maire des Îles Jonathan Lapierre, il demande, dans une lettre adressée au ministre de la Santé, d'intervenir le plus rapidement possible pour que soient rapatriés la gestion des services préhospitaliers et les budgets qui s'y rattachent.

Actuellement, ces services sont gérés par le CISSS de la Gaspésie.

Depuis lundi, les premiers répondants de l'est sont les seuls à répondre aux appels d'urgence le soir, la nuit et la fin de semaine alors qu'avant, une infirmière pouvait les appuyer en attendant l'arrivée des ambulances.

Cette rupture de services est inacceptable et l'intervention du ministre est essentielle, selon le maire Lapierre

Il demande au ministre d'intervenir puisque 60 kilomètres séparent l'est des Îles de Cap-aux-Meules.

« Le gros bon sens devrait prévaloir. La situation est plus que préoccupante, elle est non sécuritaire! »

« On demande, ajoute-t-il, au ministre d'intervenir parce que la PDG du CISSS, Yvette Fortier, a dit qu'il n'est pas question pour elle de rapatrier les services préhospitaliers aux Îles et pas question pour elle et son organisation de revenir en arrière. »

D’après les informations de Line Danis

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé