•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cellulaire au volant : Québec pourrait augmenter à 9 les points d'inaptitude

Un conducteur tient un téléphone cellulaire au volant de sa voiture.

Téléphone au volant.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le coroner Yvon Garneau se réjouit de la volonté du ministre des Transports, Laurent Lessard, de serrer la vis aux conducteurs qui utilisent leur cellulaire au volant.

Mardi, en conférence de presse, le ministre Lessard a évoqué la possibilité d'imposer 9 points d'inaptitude à un conducteur pris à utiliser son téléphone portable au volant. Une recommandation chère aux yeux du coroner drummondvillois, convaincu que les quatre points actuellement aux dossiers des conducteurs sont insuffisants.

Yvon Garneau a produit plusieurs rapports d'enquête au sujet de décès attribuables à l'utilisation du cellulaire en voiture.

« J'accueille ça favorablement. Je martèle le même message depuis trois ans. Je pense que si le ministre veut aller jusqu'à neuf points, il trouvera une solution au problème. Pour nous, c'est pour la protection de la vie humaine : il n'y a rien de trop fort pour cette protection-là », dit Me Garneau.

Selon lui, la mesure pourrait avoir le même effet dissuasif que les 9 points d'inaptitudes imposés aux conducteurs qui dépassent illégalement un autobus scolaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !