•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des humains vivent en Colombie-Britannique depuis 14 000 ans

Des archéologues travaillent sur un site d'excavation.
Des membres de l’équipe d’archéologie, de gauche à droite, John Maxwell, Alisha Gauvreau et Seonaid Duffield sur un site de recherche. Photo: Joanne McSporran
Radio-Canada

Des archéologues de l'Université de Victoria confirment la présence humaine depuis 14 000 ans dans les territoires de la Première Nation Heiltsuk, sur les côtes de la Colombie-Britannique.

En novembre, des tests effectués à partir de fragments trouvés sur le site archéologique de l’île Triquet ont permis de conclure que des humains y ont vécu à cette époque, soit bien avant l’Empire romain ou les pyramides d’Égypte.

« Cette découverte donne un indice montrant que le premier peuplement important de l’Amérique aurait eu lieu dans un corridor des glaciers, mais aussi le long de la côte ouest par un peuple maritime. Alors, ça change l’histoire un peu et la manière dont on pense que le premier peuplement est arrivé », a expliqué une des chercheuses, Alisha Gauvreau, étudiante au doctorat en archéologique à l’Université de Victoria, à l’émission Phare Ouest.

Ils formaient un peuple maritime comme aujourd’hui, mais ils chassaient le lion de mer et ensuite ils pêchaient le hareng.

Alisha Gauvreau, étudiante au doctorat en archéologie à l'Université de Victoria

Elle ajoute que d’autres sites dans la région laissent croire que des humains y vivent depuis 13 800 ans environ comme à Haida Gwaii.

Une tradition orale confirmée

« Dans la tradition orale Heiltsuk, il est question d’une bande de terre dans la région où l’excavation a eu lieu. C’était un endroit qui n’a jamais gelé durant la période glaciaire et c’était un endroit où nos ancêtres se sont regroupés pour survivre », détaille de son côté William Housty, un membre de la Première Nation.

Cette découverte est très importante parce que ça confirme en grande partie l'histoire dont nous parlons depuis des milliers d’années.

William Housty, membre de la Première Nation Heiltsuk

Nouvelle version de l’histoire

Cette découverte a des implications plus larges sur la conception de l’histoire du peuplement en Amérique. Elle remet en doute la théorie selon laquelle les hommes sont arrivés d’Asie en Amérique en passant par le détroit de Béring, qui était à ce moment gelé.

« L’autre possibilité, qui est appuyée par nos données et nos preuves amassées grâce aux outils de pierre ainsi que par la datation au carbone, est que les gens ont été capables de voyager par bateau. De notre point de vue, il apparaît que c’étaient des chasseurs de mammifères marins », avance Alisha Gauvreau.

Avec des informations de CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Archéologie