•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mégagare à l’aéroport Pearson : les élus donnent leur appui, mais pas d'argent

Photo de la nouvelle gare projetée
Le dessin de la nouvelle gare (centre) Photo: Autorité aéroportuaire

« On doit penser à la région dans son ensemble », affirme le maire de Toronto, John Tory, qui s'est joint, mardi matin, à ses homologues de Mississauga, de Brampton et de Kitchener ainsi qu'au ministre provincial des Transports, pour discuter de l'idée de construire une mégagare à l'aéroport Pearson.

Le projet de l’Autorité aéroportuaire (GTAA) relierait Pearson à la future ligne de train léger Eglinton Crosstown ainsi qu'au circuit d’autobus express projeté à Mississauga et au train rapide prévu à Kitchener-Waterloo, notamment.

Selon la GTAA, le projet est essentiel afin de permettre à Pearson de devenir un méga-aéroport qui accueille plus de 50 millions de passagers par année, comme Heathrow à Londres par exemple.

Pour le maire Tory, c’est aussi une façon de « mieux relier les gens aux emplois et aux occasions de développement ».

Le ministre des Transports Steven Del Duca ajoute que le projet est essentiel pour réduire la congestion routière.

Selon l’Autorité aéroportuaire, la nouvelle gare appelée « Union-ouest » permettrait par ailleurs aux résidents de la région de Toronto de se déplacer d’une banlieue à une autre en transport en commun.

Financement?

L'Autorité aéroportuaire a évoqué l'idée d'un partenariat avec le secteur privé pour financer le projet dont le coût n'a pas été chiffré.

Les élus réunis mardi n'ont annoncé aucune subvention.

Toronto

Transport en commun