•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Effondrement d’un aréna à Cabano : quatre personnes se trouvaient sur le site

L'aréna Phil-Latulippe à Témiscouata-sur-le-Lac s'est effondré lundi midi.

L'aréna Phil-Latulippe à Témiscouata-sur-le-Lac s'est effondré lundi midi.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

Trois jeunes et un employé de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac se trouvaient sur le site de l'aréna Phil-Latulippe du secteur Cabano tout juste avant que le toit ne s'effondre. Ils sont maintenant en sécurité.

L’un des jeunes explique qu’il y était sur l’heure du dîner pour avoir accès à l’Internet sans fil. Ses amis et lui ont eu toute une frousse, selon le maire suppléant de la municipalité, Benoit Racine, mais ont pu évacuer le bâtiment.

Des pompiers ont été dépêchés sur place pour combattre l'incendie qui s'est déclaré après l'effondrement.

Des pompiers ont été dépêchés sur place pour combattre l'incendie qui s'est déclaré après l'effondrement.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Aucun blessé

La Sûreté du Québec (SQ) a reçu l'appel concernant l’effondrement à 12 h 33.

La directrice générale de la Ville précise que les pompiers continuent de faire des vérifications pour s’assurer qu’il n’y a aucune victime, comme une personne qui serait entrée dans le bâtiment sans que personne ne le sache.

Je peux vous dire une chose, on a été vraiment très chanceux, parce qu’en avant-midi comme en après-midi, il a des activités dans cet aréna-là.

Chantale-Karen Caron, directrice générale de Témiscouata-sur-le-Lac

Causes inconnues

Les causes de l’effondrement sont toujours inconnues. Une enquête est en cours pour déterminer ce qui s’est produit. Le maire suppléant indique que tous les scénarios sont envisagés, y compris la thèse criminelle.

Pour nous, c’est une surprise parce qu’on croyait ce bâtiment-là en état. Force est d’admettre qu’il y a quelque chose, mais quoi? Rien n’est impossible.

Benoit Racine, maire suppléant de Témiscouata-sur-le-Lac

La Ville emploie un inspecteur en bâtiment depuis trois ans et affirme que la toiture avait été inspectée.

L’administration pense que la neige n’est vraisemblablement pas la cause de l’accident, puisque le toit a été déneigé en janvier en raison des précipitations importantes. La directrice générale indique également ne pas pouvoir confirmer qu’il y a eu une explosion.

L'un des témoins, Katy Santerre, raconte cependant qu'elle a entendu une détonation.

On a entendu une grosse détonation et quand j'ai été de retour à l'avant, la bâtisse s'est littéralement envolée en fumée. Tout ce qu'on voyait, c'était des débris qui volaient dans les airs.

Katy Santerre, témoin

La fumée qu'on peut voir sur les images serait due à un incendie qui s'est déclaré dans la chambre électrique de l'aréna à la suite de l'effondrement. Environ 25 pompiers ont été dépêchés sur place pour combattre l'incendie.

Au niveau du bâtiment de l'aréna, c'est une perte totale. Il reste la partie où le tennis qui est encore debout. Il reste à vérifier l'état de la structure pour voir si on peut entrer à l'intérieur.

Gérald Dubé, directeur du Service incendie de Témiscouata-sur-le-Lac

Par mesure préventive, les élèves de la polyvalente de Témiscouata-sur-le-Lac, qui se trouve à proximité, ont été évacués.

Au moment de l'incident, aucun élève n'était sur place, mais comme le bâtiment est relativement près, au cas où il y ait d'autres problématiques qui surviennent avec le bâtiment de l'aréna, on a évacué les élèves.

Bernard D'Amour, directeur général de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

Le CLSC de Témiscouata-sur-le-Lac a également été fermé par mesure préventive.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers