•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme aveugle dénonce l'accès aux services de Passeport Canada

Une femme malvoyante assise sur une chaise.
Rebecca Blaevoet estime que ses besoins n'ont pas été pris en considération au bureau des passeports. Photo: Radio-Canada / Colin Côté-Paulette
Radio-Canada

Une Ontarienne affirme que le gouvernement fédéral néglige les citoyens handicapés en interdisant au personnel de Passeport Canada d'aider les demandeurs à remplir leurs formulaires.

Rebecca Blaevoet, une femme aveugle de Windsor, en Ontario, a fait les frais de cette directive le mois dernier lorsqu’elle a tenté de faire renouveler son passeport.

Le 22 mars, elle a demandé au personnel du bureau de Passeport Canada de remplir son formulaire avec les réponses qu’elle aurait fournies.

L’agent lui a répondu que cela était impossible, car cela irait à l'encontre d'un règlement fédéral.

Selon la superviseure qu’elle a rencontrée, le personnel de Passeport Canada n’est pas autorisé à remplir un formulaire, pour éviter d'amener le demandeur à fournir des réponses inexactes.

Lorsque Mme Blaevoet a proposé de signer un document autorisant le personnel à l'aider, cet accommodement lui a été refusé.

Un formulaire de demande de passeport.Elle a dû remplir son formulaire à la main à l'aide d'un cadre. Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Manque de formulaires en braille

On lui a ensuite proposé de lui fournir un formulaire en braille, pour s’apercevoir finalement qu’il n'y en avait plus.

Ce document lui aurait par ailleurs seulement permis de lire les questions et non d'inscrire des réponses.

Mme Blaevoet a fini par accepter de remplir son formulaire à la main, aidée d'un guide de signature pour chaque section.

« J’ai dit : “D’accord, je vais le remplir à la main. Ça va être très long et bonne chance à celui qui devra me relire.” C’est scandaleux », dit-elle, ajoutant que la majorité des personnes avec une déficience visuelle n’ont pas de compétences de rédaction à la main suffisantes pour les utiliser dans ce genre de contexte.

La situation aurait été la même pour une personne avec un handicap physique entravant ses mouvements.

Selon un communiqué de Services Canada, qui gère les bureaux de passeports, les employés ne peuvent pas remplir un formulaire pour un client afin d'éviter les contrefaçons, mais les personnes ayant un handicap peuvent faire appel à un proche ou un ami pour les aider.

Le mari de Mme Blaevoet, qui était sur place au bureau des passeports, a refusé par principe de remplir les documents, considérant qu'il était inapproprié que le personnel assume qu'une personne accompagnant un demandeur handicapé pourrait être responsable de s'acquitter de la tâche.

« Il aurait pu être un chauffeur de taxi qui m'a juste aidée à trouver le bureau et que j'ai payé pour m'attendre, ou il aurait pu être mon mari, mais complètement dyslexique », souligne Mme Blaevoet.

Un homme et une femme sur un tandemLe Club de vélo-tandem de Windsor propose des tours pour les malvoyants. Photo : CBC

Une plainte officielle

Mme Blaevoet a déposé une plainte officielle au sujet de son expérience avec Passeport Canada.

Elle soutient que la politique constitue un échec complet en ce qui a trait à l'accueil des personnes handicapées.

« Il n'existe aucune excuse pour expliquer [un tel laxisme] éthique pour offrir des services décents à tous les Canadiens, quel que soit leur handicap, leur race, leur origine ethnique. Je pense simplement qu'il est condamnable qu'il y ait de tels écarts », affirme-t-elle.

Dans un courriel, le service gouvernemental a confirmé qu'il avait bien reçu la plainte.

Il refuse de commenter la situation, mais affirme que les plaintes sont utilisées afin d'améliorer son accessibilité auprès de la population.

Passeport Canada conseille aux gens non voyants qui font leur demande en personne d'être accompagnés d'un proche ou d'effectuer leur demande par internet.

Windsor

Société