•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller municipal veut éliminer les étiquettes des aliments

Photo d'un fruit étiqueté

Un fruit étiqueté

Photo : Alan Levine/Flickr

Radio-Canada

Un conseiller municipal de Maple Ridge, en Colombie-Britannique, propose de se débarrasser des étiquettes collées sur les produits alimentaires qui, selon lui, polluent le compost. Elles servent à indiquer le code de l'aliment à son passage en caisse et à identifier les produits biologiques.

Craig Speirs affirme que les petites étiquettes en plastique collées sur les fruits et légumes en épicerie se trouvent en grand nombre dans le compost. « Elles polluent et contaminent le compost, qui lui-même contamine le sol dans lequel nous faisons pousser notre nourriture », soutient-il.

Il propose, à la place, d’instaurer des étiquettes biodégradables utilisant de l’encre végétale ou bien des timbres alimentaires.

Sa proposition, qu’il espère pouvoir présenter lors de la réunion annuelle des maires de la Colombie-Britannique, a reçu un accueil mitigé sur les réseaux sociaux où beaucoup de personnes estiment que la Ville devrait se concentrer sur d’autres problèmes.

Le conseil municipal de Maple Ridge a transféré la proposition à l'association des gouvernements du Lower Mainland. Si celle-ci l’approuve, il sera alors possible de la présenter lors de la réunion annuelle des maires qui permet de suggérer des modifications aux lois provinciales et fédérales.

Colombie-Britannique et Yukon

Pollution