•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Semaine numérique de Québec se tourne vers l’international

Un participant s'amuse avec un masque de réalité virtuelle pendant qu'un caméraman et un preneur de son l'enregistrent.

Les professionnels comme le grand public sont conviés à la Semaine numérique de Québec pour réfléchir sur l'avenir du numérique et des nouvelles technologies.

Photo : Semaine numérique de Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La 2e Semaine numérique de Québec, qui s'ouvre samedi et qui s'étendra jusqu'au 9 avril, aura une saveur internationale. De nombreux représentants de la Francophonie, dont une délégation de 200 Français, viendront faire montre de leur expertise et apprendre du savoir-faire québécois en matière de numérique.

Un texte de Karl-Philip Vallée

Le directeur général de Québec Numérique, Pierre-Luc Lachance, qui a fondé la Semaine numérique, a beaucoup travaillé à créer des liens avec d’autres communautés numériques au cours des dernières années. Selon lui, le Québec jouit d’une belle réputation à l’étranger, notamment en France.

Je dirais que notre ingéniosité québécoise est très remarquée auprès des participants français. C’est quelque chose qui est très souligné par nos partenaires.

Une citation de : Pierre-Luc Lachance, directeur général de Québec Numérique

La Semaine numérique réunit depuis 2016 des experts et des professionnels du domaine des nouvelles technologies et du web de partout dans le monde pour échanger des connaissances et créer de nouveaux partenariats. En plus des participants français, Pierre-Luc Lachance mentionne par exemple la présence de deux Dakarois qui viendront établir des collaborations à la Semaine numérique.

Le fondateur de l’événement croit que le succès annoncé de l’édition de cette année (15 000 personnes sont attendues dans la capitale québécoise) est un signe de la vitalité du secteur numérique dans la province.

« C’est même une fierté d’avoir cette effervescence-là. Un point qu’il est important de souligner et que les Français aiment venir vivre ici, c’est qu’on offre des formations données par des gens du milieu. C’est le fun ce genre d’échanges là qui se fait même chez des compétiteurs! »

Le grand public convié

Si les professionnels seront servis pendant la semaine, l’organisation a tout de même voulu y enchâsser un volet ouvert au grand public pour inclure la population dans la réflexion et les échanges.

Une foule d'une soixantaine de personnes assises en train d'écouter un conférencier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une conférence donnée dans le cadre de l'événement WAQ, qui fait partie de la Semaine numérique de Québec.

Photo : Semaine numérique de Québec

Une soirée de conférences sous la prestigieuse bannière TEDx est notamment prévue au Cercle, le 3 avril. Les participants seront invités à échanger sur le thème « illettrés numériques ». Le lendemain, les participants pourront aussi assister au vernissage de l’exposition F5 L’art se connecte, au Musée de la civilisation, qui mariera art et technologie.

Les plus jeunes y trouveront également leur compte avec le WAQ junior, pendant lequel les enfants de 8 à 14 ans pourront participer à des ateliers de programmation, de conception d’interface, de gestion des médias sociaux, et d’éthique et de bonne conduite sur le web.

« Pour moi, c’est vraiment important d’aller chercher ce groupe de jeunes-là pour déjà les mettre dans le bain et leur faire comprendre que le web, ils vont en être entourés pour le reste de leur vie, mais qu’ils ont la possibilité de le construire et de le créer, explique Pierre-Luc Lachance en admettant sa fierté d’offrir ce volet dans son événement. On veut augmenter le pourcentage de créateurs, c’est ça que ça prend pour le numérique. »

Ceux qui ne pourront pas se déplacer à Québec pourront assister à six conférences diffusées en direct sur Radio-Canada.ca.

  • 4 avril, de 11 h à 11 h 45 : Transformation numérique de Radio-Canada : comment l’accélérer en combinant stratégie et technologie, par Maxime St-Pierre, directeur général du numérique à Radio-Canada
  • 6 avril, de 10 h à 10 h 45 : Le futur de l’école à l’ère du numérique, par Mario Asselin, président de Mario tout de go inc.
  • 6 avril, de 10 h à 11 h 45 : Le « Dark Net » (TOR) et vous : pourquoi et comment y accéder, par Luc Lefebvre, cofondateur de Crypto.québec
  • 7 avril, de 10 h 15 à 10 h 45 : Ville augmentée : réalité augmentée en environnement extérieur et à grande échelle, par Sylvie Daniel, professeure titulaire au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval
  • 7 avril, de 12 h à 12 h 45 : Le futur du divertissement par la réalité mixte, par Luc Beaulieu et Jean-Philippe Doiron, directeurs à Frima Studio
  • 7 avril, de 17 h à 17 h 45 : Les nouveaux terrains d’apparition, par Luc Courchesne, codirecteur de la recherche à la Société des arts technologiques (SAT)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !