•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

500 érables pour commémorer la bataille de la crête de Vimy

Des soldats canadiens prennent part à la bataille de la crête de Vimy.

Des soldats canadiens prennent part à la bataille de la crête de Vimy.

Photo : Bibliothèque et Archives du Canada

Radio-Canada

À l'approche du centième anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, le 9 avril 2017, un groupe de scouts et guides canadiens a décidé de créer un monument vivant en France. Depuis jeudi, ils plantent 500 érables dans les villages où les soldats se sont battus à l'époque.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Lorsque l’horticulteur Paul Gagnon a approché les conseillers municipaux des villages où s’est déroulée la bataille de Vimy, ces derniers ne croyaient jamais que l’idée pourrait se réaliser.

L’Ontarien souhaitait planter 500 érables à l'occasion du centième anniversaire de la bataille, un symbole de vie et d’espoir, reconnaissant la trace que le Canada a laissée derrière lui lors de ce moment historique.

Les responsables français se sont sérieusement demandé où ils trouveraient suffisamment d’espace.

Il nous a dit 500. On a tous paniqué parce que ce n’est pas le Canada ici! Ce sont de tout petits villages.

Maureen Searle, conseillère municipale à la commune de Mont-Saint-Édouard

De fil en aiguille, les quatre communes ont finalement accepté d’aller de l’avant avec le projet.

Une trentaine de scouts et guides canadiens et 70 jeunes Français de la région s’affairent depuis jeudi à planter les érables dans les lieux symboliques de la bataille, comme l’ancien quartier général, l’hôpital de l’époque et les endroits où les vivres étaient livrés.

Le groupe de scouts et guides de London, en Ontario, avant leur départ vers la France, en compagnie de vétérans.

Le groupe de scouts et guides de London, en Ontario, avant leur départ vers la France.

Photo : Courtoisie / Paul Gagnon

100 ans d’histoire

La bataille de la crête de Vimy a été l’un des moments les plus importants de l'histoire militaire canadienne.

Les Canadiens ont vaincu leurs adversaires, là où leurs alliés n’y étaient pas parvenus. Personne ne s’attendait à ce qu’ils réalisent cet exploit.

Mais l’historien Marcel Martel explique que c’est seulement avec du recul, à la suite de la Première Guerre mondiale, que les historiens ont commencé à reconnaître l’importance de cette bataille dans la création d’un sentiment d’appartenance national.

C’était la première fois que les Canadiens de toutes les origines se retrouvaient côte à côte et réussissaient l’impossible.

Marcel Martel, professeur en histoire canadienne à l’Université York

Une grande cérémonie commémorative aura lieu au Mémorial national du Canada à Vimy le 9 avril, à laquelle doit notamment assister le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Nord de l'Ontario

Histoire