•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Broder en collectivité pour aborder la réconciliation

Une main brode des mots sur un drapeau canadien.

L'oeuvre d’une artiste winnipégoise consiste à broder des mots des 94 recommandations de la Commission de vérité et réconciliation sur 58 drapeaux canadiens.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une artiste de Winnipeg a eu l'idée de broder des mots des 94 recommandations de la Commission de vérité et réconciliation sur 58 drapeaux canadiens.

Helene Vosters affirme que l'idée mijote dans sa tête depuis le dépôt, en 2015, du rapport. Elle a créé un cercle de broderie pour permettre aux gens de se rencontrer et d'engager un dialogue concernant les recommandations du rapport.

Une femme brode des mots sur un drapeau canadien. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Helene Vosters espère que les drapeaux seront exposés dans un espace public lorsqu'ils seront terminés.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

L’artiste explique qu’elle voulait surtout mettre l'accent sur des mots des recommandations pour les transformer en objets tactiles, pour pouvoir bien en saisir le sens.

« La broderie prend du temps, c’est un exercice soigné et ce n'est pas une chose qui se fait rapidement », ajoute Helene Vosters. « Cette action me semble être une métaphore du processus de la réconciliation. »

Un groupe de personnes brode des mots sur des drapeaux canadiens. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le cercle de couture encourage également les gens à lire des sections du rapport de la Commission de vérité et réconciliation, parfois à voix haute, ce qui déclenche des discussions au sein du groupe qui brode.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

Une activité collective

Durant la préparation des 58 drapeaux canadiens, Helene Vosters a réalisé que la couture, la broderie et la réconciliation devaient être des activités collectives.

L’artiste a donc décidé d’organiser des cercles de couture. Le groupe se rencontre désormais dans des espaces publics. « Je pense que ce sont des conversations que nous devons avoir dans des cafés autour d’un verre ou d’un plat à déguster », dit-elle.

Une femme tient un drapeau canadien sur lequel elle a brodé des mots. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joan Suzuki a brodé quelques mots de l'une des recommandations du rapport de la Commission de vérité et réconciliation sur un drapeau du Canada.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

Interpellée au départ parce qu’elle aime broder, Joan Suzuki s’est jointe au cercle jeudi. Elle voulait également en savoir davantage sur les recommandations de la Commission de la vérité et réconciliation du Canada.

« La colonisation, c’est quelque chose d’énorme à saisir », indique-t-elle.

« Mes racines japonaises m'ont amenée ici en raison de l'internement des Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte-t-elle. Je sais que cela se produisait en même temps que l’existence des pensionnats autochtones. Alors, je crois que mon histoire fusionne un peu avec l'histoire des peuples autochtones. »

Helene Vosters aimerait que les gens s’intéressent davantage aux recommandations du rapport de la commission. « Nous avons une occasion unique de collaborer avec la réconciliation », croit-elle.

Jusqu'à présent, 18 des 58 drapeaux sont terminés et environ 10 sont en cours. Une fois les drapeaux terminés, l’artiste winnipégoise espère qu'ils seront exposés dans un espace public ou même présentés dans des écoles, une bonne façon, selon elle, d’entamer une conversation sur le sujet.

On peut consulter les dates et les heures des prochaines rencontres sur le site Internet : helenevosters.com. (Nouvelle fenêtre)

Selon les informations d’Holly Caruk, CBC News

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !