•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta veut former plus de chiens d'assistance

Rachel Notley flatte un chien
La première ministre Rachel Notley rencontre un chien qui aidera à la formation d'autres canidés. Photo: Radio-Canada

Le gouvernement albertain met en place de nouvelles normes provinciales pour élargir le service des chiens d'assistance aux personnes handicapées ou souffrant de troubles de stress post-traumatique. L'objectif est notamment que plus d'écoles puissent dresser ces chiens, car la demande ne cesse d'augmenter.

Il s'agit d'un projet pilote auquel participent six organisations offrant des services de chiens d'assistance.

Celles-ci toucheront une enveloppe de 250 000 $ pour créer des normes provinciales, basées sur les normes internationales établies par l'organisme représentant les dresseurs à l'échelle du globe, Assistance Dog International. Les organisations élaboreront ainsi une liste des écoles de formation pour chiens d'assistance qualifiées en Alberta.

Le projet pilote débute le 1er avril pour s'achever fin août.

L'idée est aussi de réduire le temps d'attente pour avoir accès à ce service.

Selon Toby Ramsden, président de l'association caritative Dogs with Rings, qui participe au projet pilote, la demande augmente et il est difficile de suivre la cadence pour les organismes.

« Dans notre association, nous avons une soixantaine de personnes qui attendent depuis environ trois ans pour avoir un chien qui va les aider dans leur vie quotidienne. Ce n'est pas juste », estime-t-il.

Samantha Hjalmarson avec son chien, LanceSamantha Hjalmarson avec son chien, Lance, qui l'aide depuis 2011 à surmonter ses angoisses. La jeune femme est atteinte de troubles de stress post-traumatique. Photo : Radio-Canada

De son côté, Samantha Hjalmarson pense que ce nouveau règlement pour la qualification des chiens va changer la vie de beaucoup de personnes qui, comme elle, souffrent de handicaps. La jeune femme est atteinte de troubles de stress post-traumatique et, depuis 2011, son chien Lance l'aide à calmer ses peurs et ses angoisses.

Elle explique qu'avoir des chiens formés dans des écoles de dressage spécialisées peut parfois aider à éviter des problèmes dans les lieux publics, lorsqu'un chien n'est pas accepté, par exemple.

« Si vous avez un problème d'accès quelque part, avoir des nouvelles règles établies clairement par la province va permettre d'appeler plus facilement la police pour obtenir une médiation », dit-elle.

Organisations participant au projet pilote :

  • Dogs with Wings
  • Hope Heels Service Dog Team Building Institute
  • Alpha K9 Canada
  • St. John Ambulance
  • Pacific Assistance Dogs Society
  • Omega Service Dog Testing and Consulting

La province veut également que les écoles qui feront partie de la liste qualifiée de l'Alberta suivent une formation de l'école National Service Dogs, qui forme les animaux pour aider les personnes souffrant de troubles du stress post-traumatique.

Alberta

Santé publique