•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déménagement de la Première Nation de Kashechewan désormais une possibilité pour les gouvernements

Les inondations à Kashechewan en mai 2014

Les inondations à Kashechewan en mai 2014

Photo : KASHECHEWAN-COMMUNICATIONS

Radio-Canada

Une entente-cadre qui a été ratifiée vendredi inclut la possibilité de déménager la communauté située au bord de la baie James et régulièrement victime d'inondations.

L’entente-cadre ratifiée par les gouvernements fédéral et provincial, la Nation Nishnawbe Aski et la Première Nation de Kashechewan doit permettre d’assurer « un avenir durable » aux plus de 2300 membres de la communauté selon le ministère des Affaires autochtones et du Nord.

« L’accent [sera] mis sur des secteurs prioritaires incluant le logement, la viabilité socio-économique, les programmes et les établissements de santé, le développement des infrastructures et les établissements scolaires et communautaires », précise le ministère dans un communiqué.

Cette entente permettra aussi d'étudier les possibilités de déplacer la communauté, comme le demande la Première Nation de Kashechewan.

La seule solution viable pour nous est de déménager vers un sol plus sec.

Leo Friday, chef de la Première Nation de Kashechewan

Leo Friday affirme que la communauté a repéré un terrain propice à environ 20 km de la réserve.

Ce déplacement pourrait coûter jusqu’à un milliard de dollars, selon les estimations du conseil de bande.

Il souhaite que les ministres fédéral et provincial inspectent à leur tour l’emplacement afin d’aider la communauté à s’y installer.

De nombreuses familles sont éparpillées dans les villes environnantes à cause des multiples évacuations qu'entrainent les inondations fréquentes, explique-t-il.

M. Friday raconte que certains membres installés à Timmins refusent de revenir à moins que la communauté ne soit déplacée.

Assurer le bien-être de la communauté

Avant de se rendre à Kashechewan, la ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, était de passage à Sudbury jeudi pour annoncer l’investissement de 9,1 millions de dollars dans les services d’aide à l’enfance des communautés autochtones de l’Ontario.

Elle avait indiqué qu’elle comptait oeuvrer afin que tous les membres de la Première Nation puissent retourner dans leur communauté.

Tout le Canada sait que cette communauté a eu son lot de problèmes. Nous voulons prendre de vrais engagements en faveur du bien-être et du futur de cette communauté.

Carolyn Bennett, ministre fédérale des Affaires autochtones et du Nord

Carolyn Bennett s'est rendue à Kashechewan avec son homologue provincial, David Zimmer.

En vertu de l'entente-cadre, un comité doit aussi être formé avec des représentants de la Première Nation de Kashechewan, d’Affaires autochtones et du Nord Canada, et du ministère ontarien des Relations avec les autochtones et de la Réconciliation pour faire des recommandations.

Il devra également fournir un rapport annuel sur les progrès réalisés.

Avec des informations de Joël Ashak

Nord de l'Ontario

Autochtones