•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aide financière pour les enfants des Premières Nations de l'Ontario

Carolyn Bennett, ministre canadienne des Affaires autochtones et du Nord
Carolyn Bennett, ministre canadienne des Affaires autochtones et du Nord Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral octroie 9,11 M$ aux Premières Nations de l'Ontario pour les aider à élever leurs enfants dans un environnement sain et sécuritaire.

La ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett s'est rendue à Sudbury jeudi pour annoncer le versement de 9,11 millions de dollars pour les services de l'aide à l'enfance et à la famille des communautés autochtones de l'Ontario.

Cette subvention s'inscrit dans le cadre de l'investissement de près de 635 millions de dollars, sur cinq ans, déjà annoncé dans le budget fédéral de 2016.

Les communautés éligibles devraient commencer à recevoir des fonds le 1er avril et selon la ministre, elles pourront en disposer comme elles l'entendent.

« Beaucoup de personnes avaient l'impression que quand les fonds sont distribués à des agences, ils finissent d'une manière ou d'une autre chez des avocats, a dit Carolyn Bennett. Nous voulons contribuer à l'autonomie des Premières Nations. »

Les Premières Nations de l'Ontario bénéficient donc directement de cette aide financière dans le but de renforcer les activités de prévention communautaires.

Nous travaillons avec nos partenaires pour prendre des mesures concrètes qui aideront les parents des Premières Nations de l'Ontario à élever leurs enfants dans des environnements sains et sécuritaires au sein de leur collectivité.

Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord

Selon la ministre, le succès de cette aide se mesurera par la baisse du nombre d'enfants des Premières Nations pris en charge par les services d'aide à l'enfance.

Le chef du Grand conseil de la Nation Anishinabek, Patrick Madahbee, a dit que cette « nouvelle est bienvenue ».

Les Premières Nations doivent toujours faire un travail à 500 $ avec 200 $.

Patrick Madahbee, chef du Grand conseil de la Nation Anishinabek

Carolyn Bennett, estime que l'Ontario est l'exemple à suivre au Canada parce que la province a modifié sa Loi sur les services à l'enfance et à la famille pour encourager la création de programmes de prévention directement dans les communautés.

La directrice des services à l'enfance et à la famille de Kina Gbezhgomi, Denise Morrow, affirme qu'il est important que les subventions soient axées sur la communauté.

« Même si notre modèle de protection de l'enfance est communautaire et que nous travaillons avec nos Premières Nations, main dans la main en lien avec le service conjoint de planification et de livraison, les ressources au niveau des Premières Nations pour empêcher qu'un enfant soit placé ont été minimes », explique-t-elle.

Avec des informations de Claude Gagnon

Nord de l'Ontario

Enfance