•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réal Ménard parti, Coalition Montréal doit réfléchir à son avenir

Réal Ménard, maire d'arrondissement, et Denis Coderre, maire de Montréal, en point de presse à l'hôtel de ville de Montréal
Réal Ménard et Denis Coderre en point de presse à l'hôtel de ville de Montréal Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le parti Coalition Montréal est à la croisée des chemins avec la confirmation, mercredi, que le maire de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, se présentera sous la bannière d'Équipe Coderre aux élections municipales de novembre prochain.

Les conseillers Marvin Rotrand, chef intérimaire de la formation, et Elsie Lefebvre sont maintenant les deux seuls élus à représenter Coalition Montréal à l’hôtel de ville.

Au décès du fondateur du parti, Marcel Côté, en 2014, et du conseiller Domenico Moschella, en 2015, se sont ajoutés depuis quelques mois les départs des maires de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copeman, et du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Les quelque 160 membres de Coalition Montréal auront donc à décider, en mai ou en juin prochain, si le parti présentera des candidats à l’automne.

Le visage d'un homme au micro. Marvin Rotrand, conseiller municipal de Snowdon, à Montréal. Photo : Marvin Rotrand

Marvin Rotrand affirme qu’ils auront en main toute l’information sur les positions et les finances du parti, notamment sa dette qui s’élevait à 276 000 $ à la fin de 2016, soit 15 000 $ de plus que l’année précédente. « Une chose est claire, on a toujours une grande dette. Cette dette milite contre une présence électorale, mais c’est aux membres de choisir », constate-t-il.

M. Rotrand, élu une première fois en 1982, décidera lui-même en mai s’il sollicitera un 10e mandat au conseil municipal.

Réal Ménard avait déjà indiqué l’an dernier qu’il comptait joindre le parti du maire. Denis Coderre a souligné mercredi le travail accompli par M. Ménard à titre de responsable de l’environnement au comité exécutif, tandis que le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a estimé qu’il se présentait « avec des éléments de bilan très positifs », notamment l’agrandissement de la bibliothèque de la rue Ontario et la création d’une société de développement commercial pour la rue Hochelaga.

Deux autres partis siègent à l'hôtel de ville : Projet Montréal, mené par Valérie Plante, qui forme l'opposition officielle, et Vrai Changement pour Montréal, dirigé par Justine McIntyre.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

Grand Montréal

Politique