•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La raffinerie Co-op de Regina restera en activité en cas de grève

La raffinerie Co-op de Regina

La raffinerie Co-op de Regina

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La raffinerie Co-op de Regina a publié une lettre ouverte affirmant que l'usine resterait en activité même si une grève ou un lock-out étaient déclenchés. Les exploitants ont précisé que la production serait ajustée, le cas échéant.

Le syndicat Unifor 594, qui représente 800 travailleurs à la raffinerie, craint que de telles conditions n'augmentent les risques pour la sécurité des employés.

Les deux parties sont en pourparlers depuis le mois de décembre 2015, et la convention collective des travailleurs est arrivée à terme au mois de janvier 2016.

Le médiateur nommé par la province s’est donné une période de réflexion de 14 jours, qui va jusqu'à jeudi à minuit. Si le syndicat et l’entreprise ne parviennent pas à une entente d’ici là, une grève ou un lock-out peuvent être prononcés par l'une ou l'autre des parties au cours des 48 heures suivantes.

La principale question à l'étude concerne la modification du régime de retraite des nouveaux employés, selon le syndicat.

Les employés ont rejeté, le 21 mars, l'offre finale de la raffinerie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société