•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ONF à l'ère de la réalité virtuelle en Acadie

Renelle Belliveau, atteinte de la dystrophie musculaire, est la protagoniste du documentaire La troisième roue.
Renelle Belliveau, atteinte de la dystrophie musculaire, est la protagoniste du documentaire La troisième roue. Photo: Radio-Canada / Ian Bonnell
Radio-Canada

L'Office national du film est en plein tournage à Grande-Digue, au Nouveau-Brunswick, pour un premier documentaire en réalité virtuelle.

Un texte d'Amélie Gosselin

La réalisation du film La troisième roue, a été confiée à André Roy. Le film de cinq minutes permet de suivre les sœurs Renelle et Alyssa Belliveau, toutes deux atteintes de dystrophie musculaire, dans leur cours d'éducation physique à l'école de Grande-Digue.

Le documentive raconte l'initiative de l'enseignant d'éducation physique Rhéal Hébert et de la direction de l'école qui ont mis sur pied un programme de Parasport en procurant des fauteuils multisports à tous les élèves du cours d'éducation physique dans le but d'intégrer les deux soeurs handicapées.

Puisque le film est tourné en réalité virtuelle, La troisième roue offre la perspective de la personne assise dans le fauteuil roulant qui joue entre autres au basketball.

L'équipe de tournage a beaucoup de mises au point à faire pour ce premier tournage en réalité virtuelle.L'équipe de tournage a beaucoup de mises au point à faire pour ce premier tournage en réalité virtuelle. Photo : Radio-Canada / Ian Bonnell

Plusieurs ajustement doivent être faits par l'équipe technique. Les codes du documentaire traditionnel ne sont pas compatibles avec ce type de projet, selon André Roy. « Quand on commence le tournage, je dois sortir de la pièce, je dois aller me cacher pour pas qu'on me voie dans le film », affirme le réalisateur.

Le spectateur sera comme un participant, la sensation change complètement.

André Roy, réalisateur de La troisième roue

Le studio de la francophonie canadienne Acadie de l'Office national du film est très emballé par le projet. Le producteur Jac Gautreau explique que c'est une nouvelle façon de raconter des histoires et ça fait partie du mandat de l'ONF. On veut faire partie de ceux qui vont définir la grammaire de cet univers-là.

C'est une histoire où l'on voulait immerger le spectateur dans une expérience. En réalité virtuelle il n'y a pas de cadre, on regarde où on veut, c'est beaucoup plus "expérientiel".

Jac Gautreau, producteur studio de la francophonie canadienne Acadie de l'ONF

Selon Jac Gautreau la réalité virtuelle met l'Acadie à l'avant-plan des techniques contemporaires en production audiovisuelle. L'ONF a le mandat d'amener les outils modernes aux créateurs pour qu'ils puissent les appliquer à leurs idées.

Le film La troisième roue devrait sortir à la fin mai.

Nouveau-Brunswick

Cinéma