•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la pêche : attention aux accidents!

Bâteaux de pêche à Sept-Îles

Bâteaux de pêche à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les crabiers de l'estuaire du Saint-Laurent ont lancé leurs premiers casiers à l'eau mercredi matin. Cette première pêche dans les eaux du Saint-Laurent lance la saison. Le 1er avril, s'ils s'entendent avec les propriétaires d'usines, ce sera au tour des crevettiers du golfe de prendre la mer, et ce, non sans danger.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a compté trois décès et 135 accidents depuis cinq ans dans le secteur de la pêche commerciale.

En mai, au plus fort de la saison de pêche, plus d’un millier d’entreprises de pêche, soit près de 3000 capitaines et hommes de pont, s’activeront sur les eaux du Saint-Laurent. La question de la sécurité est donc cruciale.

Crabiers Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des crabiers

Photo : Radio-Canada

Les pêcheurs sont particulièrement exposés aux intempéries, aux menaces d'incendie et de naufrage, ainsi qu'aux dangers causés par les engins de pêche et les prises.

Chutes par-dessus bord, heurts, électrocution, coupures, écrasement, intoxication, morsures, engelures : le métier comporte plusieurs dangers et demande une vigilance constante.

Cordages, treuil et homme à la mer

Cette année, la CNESST attire l'attention sur les risques d'entraînement dans les zones dangereuses des treuils, à la suite d'un accident survenu en mars 2016 sur le pétonclier P'tite Baie alors amarré au quai de Cap-aux-Meules.

La victime, un aide-pêcheur, avait subi de graves blessures. Cet accident, selon l’enquête de la CNESST, a pu survenir notamment en raison de l'emplacement de l'engin au centre du bateau, ce qui en rendait l’accès trop facile, ainsi que de la méthode utilisée pour enrouler les cordages.

Homardier à quaiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

homardier à quai

Photo : Radio-Canada / CBC

Afin d’éviter d’autres accidents du genre, la Commission insistera au cours de la prochaine saison sur l’accès à des moyens pour repêcher une personne qui a chuté par-dessus bord ainsi que sur le rangement et la manipulation des cordages.

Au chapitre des accidents malheureux, la pêche au homard n’est pas en reste. Au cours des dernières années, deux aides-pêcheurs de l'Est du Québec sont morts après une chute par-dessus bord. Si bien que l’an dernier, le Comité permanent sur la sécurité des bateaux de pêche du Québec a lancé une vidéo de prévention pour éviter ce genre de chute.

Pêcheurs sur leur bateauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des pêcheurs chargent leurs casiers sur leur bateau

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

De son côté, la CNESST vient par ailleurs tout juste de publier l'automne dernier un premier guide d’information sur la santé et la sécurité à bord des bateaux de pêche (Nouvelle fenêtre) avec la collaboration de L’École des pêches et de l’aquaculture du Québec du Cégep de la Gaspésie et des Îles.

L’outil, une première pour l’industrie, aborde tous les aspects du travail, de l’accès au bateau à la manipulation des engins comme la palangre, le chalut ou le filet maillant, ainsi que les divers incidents qui peuvent survenir en mer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Industrie des pêches