•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion d’oreillons à Edmonton

Vue sur la ville d'Edmonton, en Alberta
Vue sur la ville d'Edmonton, en Alberta Photo: Radio-Canada / Dominic Brassard
Radio-Canada

Une éclosion d'oreillons s'est déclarée dans la capitale albertaine. Sur les 51 cas confirmés dans la province, 24 ont été diagnostiqués à Edmonton.

La médecin hygiéniste de Services de santé Alberta pour la région d’Edmonton, Joanna Oda, indique que l’organisme de santé publique juge qu’il y a éclosion lorsque le nombre de cas non reliés aux déplacements des personnes est plus nombreux qu’à l’habitude.

« Nous avons vu 8 cas d'oreillons dans toute la province l’an dernier. Nous sommes à la fin du mois de mars et nous avons déjà 24 cas à Edmonton; c’est pourquoi nous parlons d’une éclosion », explique Mme Oda.

Quatre cas d’oreillons avaient été confirmés le mois dernier à l’Université de l’Alberta. La Dre Oda indique qu’une éclosion de ce virus est constatée dans d’autres provinces canadiennes, ainsi qu’aux États-Unis. Elle indique que le premier cas albertain a été constaté au Manitoba, où l’éclosion a débuté en novembre.

Services de santé Alberta offre deux doses du vaccin contre les oreillons gratuitement à toutes les personnes demeurant à Edmonton et nées après 1970. Les personnes nées de 1970 à 1990 ne recevaient qu’un vaccin à l’époque, alors que deux doses offrent une immunisation optimale. Les personnes nées avant 1970 sont considérées comme immunisées, car cette maladie était très fréquente à l’époque.

Le virus ressemble souvent à une grippe particulièrement virulente. Les ganglions du cou sont enflés. Bien que la plupart des malades guérissent sans séquelles à long terme, certains cas extrêmes peuvent causer des complications graves telles que des infections au cerveau, aux testicules, aux ovaires et au pancréas. Le virus peut également conduire à une perte de l’ouïe chez certains enfants.

Selon des informations de CBC News

Alberta

Santé publique