•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université de Saint-Boniface se dote d'un nouveau plan de sécurité

L'Université de Saint-Boniface.

L'Université de Saint-Boniface a un nouveau plan de sécurité et d'urgence.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université de Saint-Boniface (USB) a dévoilé son tout nouveau plan de sécurité et d'urgence lundi.

Le directeur des installations et de la sécurité à l’USB, Robert Simard, dit que les premières étapes pour la conceptualisation de ce plan ont été entamées il y a presque trois ans avec l’appui de l’entreprise winnipégoise Fire Plan Strategies.

« On s’est rendu compte il y a quelques années que nos plans étaient un peu désuets, raconte M. Simard. Il était primordial de s’adapter aux normes municipales et provinciales, qui ont changé ces dernières années. »

Il précise que des membres du personnel de l'USB étaient préoccupés par certains événements tragiques qui étaient survenus à l'échelle nationale et internationale.

Mesures d'urgence

En plus de contenir des actions précises en cas d’incendie, ce nouveau plan de sécurité et d’urgences suggère donc des procédures à suivre dans le cas d’urgence ou d’incident quelconque.

« L’accent a été mis sur l’éducation de la communauté universitaire, mentionne Robert Simard. Certaines personnes ont des rôles et des responsabilités pour réagir dans l’immédiat d’une situation d’urgence. »

« Le plan dans le cas d’un tireur actif favorise la démarche "Sortir, se cacher et se défendre", poursuit-il. La question n'est pas de dire aux gens quoi faire lors d’une telle situation, mais cela leur offre des options pour mieux se protéger. »

Robert Simard ajoute que ce nouveau plan comprend également un guide d’intervention bilingue, qui explique les procédures à suivre lors d’urgence générale ou médicale, de tornade et lors d’incident violent, d’alerte à la bombe et même de prise d’otage.

Un système de carte d’accès pourrait être mis en place au cours des prochaines années, a-t-il précisé.

Selon le directeur des installations et de la sécurité, le plan est bien accueilli par le personnel, et les étudiants de l'USB se disent désormais mieux outillés pour réagir en situation d'urgence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !