•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès aux services de garde : Justin Trudeau à Winnipeg mercredi

Justin Trudeau, entouré d'enfants, tient un moule à biscuit en forme de dinosaure
Le premier ministre Justin Trudeau rencontre des enfants dans une garderie à Winnipeg Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le premier ministre, Justin Trudeau, s'est rendu à Winnipeg mercredi afin de promouvoir les investissements annoncés dans le budget fédéral touchant aux services aux enfants, lors d'un discours présenté au centre YMCA-YWCA de l'avenue Fermor.

La semaine dernière, Ottawa a annoncé un investissement de 7 milliards de dollars sur 10 ans dans les garderies, à partir de 2018-2019, dans le but de créer jusqu'à 40 000 nouvelles places subventionnées d'ici trois ans. Ce montant s’ajoute à l’investissement initial de 500 millions de dollars annoncés lors du budget 2016.

Une partie de cet investissement sera consacrée aux programmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones.

Ce financement fait partie de l’enveloppe de 21,9 milliards de dollars annoncés pour l’appui de l'infrastructure sociale dans les communautés canadiennes.

Le budget fédéral promet de rendre plus abordable le retour au travail des nouveaux parents et prévoit que des « milliers de parents » vont réintégrer le marché du travail, car ils auront finalement accès à des services de garde.

« L’investissement est essentiel pour démontrer que le fédéral appuie les familles. C'est le genre de choses que nous devons faire pour que chaque famille ait la possibilité de faire les choix qui lui conviennent », mentionne Justin Trudeau.

« Nous reconnaissons que la garde d'enfants est un domaine de compétence provinciale et c'est pourquoi nous allons travailler avec les provinces pour mieux refléter leurs besoins en matière de soutien aux familles », a-t-il ajouté.

Toutefois, la directrice de l’Association des services à l’enfance du Manitoba, Pat Wege, doute que la somme améliore de façon importante l’accès à une place subventionnée dans les garderies du pays.

« Le financement pluriannuel est une excellente nouvelle, indique Mme Wege. Mais notre gouvernement provincial a besoin de plus d'information de la part du fédéral avant de prendre ses propres décisions sur la façon d'investir ces fonds pour mieux servir les familles manitobaines. »

Aucune mention de garderies francophones

La directrice générale de la Fédération des parents du Manitoba (FPM), Brigitte L'Heureux, se réjouit aussi que le gouvernement voit l'importance du service de garde « abordable et de haute qualité ».

Mais elle aurait souhaité avoir plus de détails. « En plus, il n'y a aucune mention sur des espaces de garderies francophones, relève-t-elle. Alors on a hâte de voir si ça va avoir un impact sur les listes d'attentes au Manitoba et sur les parents francophones qui cherchent des services de garde en français. »

La FPM espère qu'elle sera consultée par le fédéral et la province. « D'ailleurs c'était une des recommandations du commissariat aux langues officielles qu'il y ait une consultation avec toutes les communautés francophones hors Québec, parce que je pense qu'on ressent tous les mêmes besoins », rappelle Brigitte L'Heureux.

Manitoba

Enfance