•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Modeler la main-d’œuvre de demain

Un ingénieur met à profit ses connaissances

Un ingénieur met à profit ses connaissances

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les changements technologiques accélérés font croître le besoin de main-d'œuvre spécialisée partout dans le monde, et le gouvernement Couillard investit pour que les entreprises du Québec puissent faire face à cette réalité.

Un texte de Marie-Claude Frenette

Dans cet objectif, son ministre des Finances a puisé 290 millions de dollars sur cinq ans, dont 44,1 millions à partir de cette année, pour répondre aux besoins de la main-d’œuvre.

Plusieurs mesures sont issues du Rendez-vous national sur la main d’œuvre.

Travailleurs immigrants

Les changements démographiques et les départs massifs à la retraite mettent de plus en plus les projecteurs sur le manque de main-d’œuvre au Québec.

En ce sens, Québec consacre des fonds pour l’intégration des immigrants au marché du travail. Environ 25,7 millions seront injectés dès 2017.

Cet argent servira entre autres à rendre l’apprentissage du français plus accessible pour les travailleurs étrangers et à établir une stratégie pour attirer plus d’étudiants étrangers.

Emploi-Québec pourra par exemple intensifier ses interventions auprès des PME pour améliorer leur formation spécialisée.

De plus, le soutien financier PRIIME aux entreprises qui embauchent des immigrants est bonifié.

Métiers en demande

Québec mentionne la nécessité de mieux orienter les jeunes vers des professions et des métiers d’avenir ou, à tout le moins, améliorer leurs connaissances sur les différents types d’emplois. Le document budgétaire y prévoit un montant de 10 millions de dollars sur cinq ans.

Des fonds sont également donnés pour accompagner les entrepreneurs dans le processus de recrutement et permettre une meilleure rétention de la main-d’œuvre.

De plus, Québec encourage une présence accrue des femmes sur le marché du travail grâce à un investissement de 2,4 millions sur cinq ans.

Les mesures pour la main-d’œuvre sont incluses dans les initiatives pour contribuer au développement économique des régions.

De plus, le budget 2017 met l’accent sur la formation des jeunes talents afin qu’ils soient formés adéquatement pour intégrer une économie innovante.

Par l'entremise du ministère de l’Éducation, la province compte octroyer de l’argent aux établissements d’enseignement supérieur pour que les chercheurs demeurent compétitifs et que les activités qui visent à éveiller l’intérêt des jeunes pour les sciences et les technologies soient plus courantes.

 



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !