•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Leitao : 310 M$ sur cinq ans pour des initiatives régionales

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, à la veille du dépot de son quatrième budget.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, à la veille du dépot de son quatrième budget.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le budget provincial, déposé mardi à Québec, confirme la mise en place du nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions. Au total, 310 M$ sur cinq ans seront attribués à des initiatives régionales. La Mauricie et le Centre-du-Québec pourront tenter de soutirer une partie des 30 M$ que la province réserve aux projets régionaux dès cette année.

Le vice-président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, veut maintenant que les choses se concrétisent.

« Comment est-ce que ça va s’appliquer, comment ça va s’articuler sur le terrain? C’est ce qui reste à voir », a-t-il mentionné à l’issue de la publication du budget.

Des cours d'eau prioritaires

La restauration des rives du lac Saint-Pierre devient une priorité du gouvernement, qui investit 14 M$ sur 5 ans pour soutenir la restauration de milieux prioritaires.

Le gouvernement note que la santé de l’écosystème du lac Saint-Pierre est préoccupante. Une soixantaine d’espèces sont menacées, vulnérables ou susceptibles de l’être.

L’Université du Québec à Trois-Rivières se voit octroyer 1,8 M$ pour financer les travaux de recherche en eau douce et en échantillonnage et l’entretien du navire de recherche laboratoire Lampsilis, qui a entrepris plusieurs missions scientifiques sur le fleuve Saint-Laurent.

 

Hausse des investissements en infrastructures

À Trois-Rivières, les sommes prévues de 26 M$ pour la construction du Colisée de Trois-Rivières sont toujours incluses dans le budget provincial.

Le budget 2017-2018 prévoit une augmentation d’environ 3 % des dépenses dans les infrastructures québécoises.

Le gouvernement confirme aussi son intention de prioriser la réfection de l’autoroute 55 entre l’échangeur des Acadiens et l’autoroute 20.

Transport collectif

Dans le but de développer le transport collectif, 330 M$ iront aux régions au cours des cinq prochaines années.

De ce montant, 15 M$ seront spécialement destinés au transport adapté, dans lequel des investissements ont d’ailleurs été réclamés.

Développement de l’agriculture

Les agriculteurs, qui se sont dits déçus du budget fédéral déposé la semaine dernière, recevront une aide financière de 95 millions de dollars sur cinq ans de la province pour moderniser les méthodes de production et construire ou rénover des bâtiments agricoles.

Le gouvernement Couillard estime que 2000 entreprises pourraient bénéficier de cette mesure.

Les producteurs biologiques se partageront quant à eux 43 millions de dollars au cours des prochaines années.

Le budget prévoit aussi encourager des projets de serres. Ce type d’entreprise aura accès à un nouveau programme de rabais d’électricité, jusqu’à 20 % sur quatre ans.

Secteur forestier

Le programme Innovation Bois, mis en place l’an dernier, voit son enveloppe doubler cette année.

Des 45,5 millions de dollars alloués au secteur, la moitié ira à des projets d’innovation qui permettront de soutenir la croissance de l’industrie.

Les scieries de la région pourraient aussi bénéficier des 13 millions qui sont accordés à FPInnovations.

L’organisme basé à Québec aide les entreprises à développer des procédés novateurs afin de moderniser les scieries.

L’objectif de ce projet, financé aussi par les gouvernements fédéral et de l’Ontario, est d’améliorer la capacité de récupération du bois et d’aider les scieries à être plus présentes dans les marchés non traditionnels.

D'autres mesures en bref :

  • 100 M$ pour les parcs de la Sépaq
  • Création de 3000 logements sociaux
  • 3,3 M$ dans les chantiers d’économie sociale
  • 180 M$ pour la recherche universitaire
  • 125 M$ en innovation pour le secteur manufacturier
  • 1,2 M$ pour créer quatre écoles des entrepreneurs du Québec en région
  • 3,5 M$ pour étendre le réseau de fonds de solidarité et favoriser l’entrepreneuriat
  • 9 M$ pour les microbrasseries et les distilleries

Mauricie et Centre du Québec

Politique