•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les poumons jouent un rôle dans la fabrication du sang

Photo: iStock
Radio-Canada

Les poumons produisent plus de la moitié des plaquettes sanguines, dont le rôle est central dans le processus de coagulation du sang, montre une étude américaine menée sur des souris.

Un texte d'Alain Labelle

Cette découverte laisse à penser que les poumons jouent un rôle plus sophistiqué qu’estimé à ce jour. Ils ne serviraient pas seulement à la respiration, mais tiendraient aussi un rôle crucial dans la fabrication du sang.

Les plaquettes permettent au sang de coaguler lorsque l'on se coupe. Si elles ne sont pas assez nombreuses, les saignements deviennent incontrôlables et lorsqu’elles se trouvent en trop grand nombre, des caillots peuvent se former dans le sang.

Ce que nous avons observé chez la souris permet de penser que le poumon joue un rôle clé dans la formation du sang aussi chez les humains.

Dr Mark R. Looney, Université de la Californie à San Francisco

Le pneumologue Mark R. Looney et ses collègues ont réalisé cette observation en ayant recours à la vidéomicroscopie à partir de l’intérieur des poumons de souris vivantes.

Cette technique d'imagerie a révélé que certaines cellules, appelées mégacaryocytes, produisaient plus de 10 millions de plaquettes par heure dans le système vasculaire pulmonaire, ce qui suggère que plus de la moitié de la production totale de plaquettes chez la souris se produit dans le poumon et non dans la moelle osseuse.

Des cellules souches inconnues

Les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature (Nouvelle fenêtre) ont aussi montré qu’un groupe de cellules souches du sang, inconnu jusqu'à maintenant, est capable de rétablir la production sanguine lorsque les cellules souches de la moelle osseuse sont épuisées.

La moelle osseuse était considérée comme la seule productrice de cellules sanguines. Elle en produirait pas moins de 1000 milliards chaque jour.

Ces nouvelles connaissances auront des implications importantes pour la compréhension de certaines maladies dans lesquelles la formation des plaquettes est centrale. Elles soulèvent aussi des questions sur la façon dont les cellules souches du sang retrouvées dans les poumons peuvent affecter les receveurs de greffes de poumon.

La vidéo qui suit explique en anglais les résultats de l'étude.

 

Science