•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légalisation de la marijuana : plus de questions que de réponses, selon le gouvernement Wall

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall.
Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. Photo: Dann McKenzie/ICI Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan soutient que l'annonce de la légalisation de la marijuana soulève plus de questions qu'elle ne donne de réponses. Le gouvernement Trudeau annoncera le mois prochain une loi qui devrait légaliser la marijuana au Canada d'ici le 1er juillet 2018.

,La province affirme, par voie de communiqué, qu'Ottawa ne fournit aucune explication quant à une réglementation pancanadienne. Un tel manque d'explication va créer un véritable défi pour le renforcement de l'éventuelle loi, d'après une porte-parole du gouvernement Wall.

La Saskatchewan espère notamment que le gouvernement fédéral paiera la facture concernant l’augmentation des coûts pour maintenir la sécurité des routes, que ce soit à l’aide de nouvelles technologies ou d’agents supplémentaires.

Contrairement aux alcootests, il n’existe pas d'appareil approuvé par le gouvernement fédéral pour détecter la marijuana, selon Evan Bray, chef du Service de police de Regina. Il explique qu’une douzaine d’agents ont été entraînés pour la détecter chez les conducteurs.

« En ce moment, ces agents sont notre seule façon de témoigner en cour contre un chauffeur ayant consommé de la marijuana », conclut-il.

La province déplore également le manque d'analyse sur les revenus potentiels liés à la légalisation.

Une jeune femme fume de la marijuana sur la plage.Le gouvernement Trudeau annoncera le mois prochain une loi qui devrait légaliser la marijuana au Canada d'ici le 1er juillet 2018, Photo : Radio-Canada / Chris Corday/CBC

Le gouvernement fédéral sera responsable de s'assurer que les produits sont sécuritaires. C’est également Ottawa qui s'occupera d’attribuer les licences aux producteurs.

Cependant, le projet de loi prévoit que les provinces auront le droit de décider de quelle façon la marijuana sera distribuée et vendue. Elles pourront aussi établir les prix de vente.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral entend fixer à 18 ans l’âge minimum pour acheter du cannabis, mais les provinces auront la possibilité d’ajuster la limite d’âge.

Les Canadiens qui souhaitent cultiver de la marijuana devront surveiller leur production. En vertu du projet de loi, le nombre de plants autorisés sera limité à quatre par ménage.

Saskatchewan

Drogues et stupéfiants