•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où vont les restes des buffets et des épiceries en Mauricie? 

Un employé du Buffet des Continents met la nourriture non consommée dans des contenants à emporter pour les transporter vers un organisme de bienfaisance.

Le restaurant Le Buffet des Continents à Trois-Rivières offre chaque jour la nourriture non consommée aux moins nantis.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La quantité de nourriture préparée dans un buffet est phénoménale. On pourrait penser que la quantité de nourriture gaspillée l'est tout autant. Pourtant, on constate que des efforts pour éviter le gaspillage portent fruit dans la région.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Le restaurant Le Buffet des Continents de Trois-Rivières accueille environ 150 personnes chaque midi.

Il y a un an, le restaurant a approché l'organisme communautaire les Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie pour offrir la nourriture non consommée.

L’organisme a été choisi avec soin, parce qu’il détient la certification nécessaire pour assurer un suivi adéquat de l’hygiène et de la salubrité des aliments.

On est très, très, très content de cette collaboration.

Vincent Breault, directeur marketing au Buffet des Continents de Trois-Rivières et de Québec

Chaque midi, du lundi au vendredi, une équipe des Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie se déplace jusqu’au buffet avec ses contenants pour récupérer la nourriture.

« On est intéressé à offrir des aliments aussi le soir, donc, si un organisme se présente ou si l’occasion se présente, c’est avec plaisir qu’on va le faire », ajoute Vincent Breault, directeur marketing au Buffet des Continents de Trois-Rivières et de Québec.

La nourriture est transportée jusqu’à la cuisine de l’organisme, où des employés la disposent dans des plats individuels.

L'organisme de bienfaisance les Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie s'assure de préparer des portions individuelles avec la nourriture reçue du Buffet des Continents.

L'organisme de bienfaisance les Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie s'assure de préparer des portions individuelles avec la nourriture reçue du Buffet des Continents.

Photo : Radio-Canada

En moyenne, 37 portions sont ainsi préparées chaque jour, puis offertes aux usagers et même aux travailleurs de rue qui les distribueront chez les personnes les plus vulnérables.

Ces repas-là viennent bonifier les repas que nous on prépare.

Robert Tardif, directeur général des Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie

Les Artisans bénévoles de la Paix en Mauricie servent en moyenne 61 000 repas chaque année. Le Buffet des Continents a permis d’en ajouter 8800.

Cependant, encore beaucoup de nourriture se retrouve aux poubelles.

Au buffet du Sieur de Laviolette de Trois-Rivières, on nous a avoué qu'on devait encore jeter les surplus.

Par contre, l'offre est soigneusement calculée pour éviter les pertes de denrées, qui sont également des pertes financières.

La problématique des épiceries

Impossible de dire combien de tonnes d’aliments ont été jetées au cours des dernières années dans les épiceries. Par contre, Moisson Mauricie/Centre-du-Québec met tout en œuvre pour en récupérer le plus possible.

Depuis octobre 2015, viande, produits laitiers, fruits et légumes invendus par certains supermarchés sont placés dans des récipients fournis par l’organisme, puis réfrigérés ou congelés en épicerie.

Ça apporte une variété et une quantité de denrées auxquelles on n’avait pas accès auparavant.

Geneviève Marchand, responsable des communications, Moisson Mauricie/Centre-du-Québec
Un employé place de la nourriture à l'entrepôt de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec.

Depuis octobre 2015, viande, produits laitiers, fruits et légumes invendus par certains supermarchés sont acheminés à l'organisme Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada

Les lundis et les jeudis, l'organisme fait la tournée des supermarchés participants, dont le nombre ne cesse de croître. Une quinzaine d'épiceries participent maintenant au projet pilote lancé en octobre. Quelque 200 000 kilogrammes de nourriture encore comestible ont ainsi évité les poubelles.

Des investissements de 600 000 $ ont été nécessaires pour que le projet prenne forme.

« On avait des camions réfrigérés. Là, il faut que ce soit des camions congélateurs. Sur le plan des équipements pour emballer la viande et l’étiqueter et des bacs pour récupérer les denrées, on a dû investir », explique Geneviève Marchand.

Moisson Mauricie/Centre-du-Québec souhaite élargir le programme à toutes les épiceries de la région.

Mauricie et Centre du Québec

Alimentation