•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Amérique du Nord représentée à l'Assemblée nationale française

Un bulletin de vote

Un bulletin de vote

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Terres de prédilection de nombreux Français, le Canada et les États-Unis sont représentés par une circonscription qui permet aux expatriés d'avoir une voix dans leur pays d'origine. Et ils devront bientôt élire celui ou celle qui les représentera en France.

Un texte de Danny Braun

Depuis 2012, les Français qui résident à l’étranger ont un député qui les représente à l’Assemblée nationale à Paris. Ce qui veut dire concrètement que les Français du Plateau-Mont-Royal – qu’on dit nombreux –, tout comme ceux qui habitent partout en Amérique du Nord, pourront se choisir un député pour les représenter en juin lors des prochaines élections législatives françaises. Un peu comme si les Canadiens vivant aux États-Unis avaient à élire un représentant à Ottawa.

De Montréal à Chicago, en passant par San Francisco et Vancouver, le candidat socialiste Yan Chantrel ne compte plus les kilomètres parcourus lors de sa campagne. « Hier, j’étais à New York. Je suis allé partout. Je veux rencontrer tous nos compatriotes où qu’ils vivent en Amérique du Nord », dit-il. Surtout que l’heureux élu devra par la suite aller siéger à Paris et revenir dans sa circonscription, qui s'étend à l’ensemble du Canada et des États-Unis!

Le candidat socialiste Yan Chantrel, vêtu d'une blouse blanche et d'un veston noir, se tient devant un diaporama.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat socialiste Yan Chantrel

Photo : Radio-Canada / Danny Braun

Et que fait un député hors de France? « Je vais m’occuper de la reconnaissance des diplômes, de la santé, des retraites, de l’éducation en français qui est un enjeu hors Québec », promet le candidat socialiste. Il affirme vouloir apporter une vision renouvelée de la politique que son statut d’expatrié au Québec lui a permis d’acquérir.

Les quelques Français venus le soutenir lors de son passage à Montréal sont charmés par l’idée d’élire leur propre député, d’autant plus que la France en a bien besoin. « Moi, je suis ici parce que je ne veux pas voir mon pays dériver comme les États-Unis », dit l'un d'entre eux.

Un rempart contre le populisme de droite? Peut-être, même si les Français établis aux États-Unis sont réputés pour être plus portés vers la droite que la gauche.

Trois autres candidats sont par ailleurs en lice pour la circonscription Amérique du Nord, soit Vincent Boileau-Autin , Éléonore Gachet (France insoumise) et Mouloud Rezouali.

D'autres circonscriptions dans le monde

Depuis 2012, 11 circonscriptions hors de France ont été créées. Elles vont de l’Amérique du Nord à l’Europe de l’Est, l’Afrique, le Maghreb, l’Asie ou l’Océanie.

La circonscription qui rassemble le plus grand nombre de Français (179 597 expatriés) est la Suisse, petit pays frontalier, mais avec de gros incitatifs fiscaux.

Les États-Unis (157 849 expatriés) sont en deuxième place. Quant au Canada, il est en sixième position avec 101 541 Français inscrits sur son territoire, en progression de plus de 10 % depuis les trois dernières années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !