•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2017 : Regina se réunit d'urgence pour discuter d'un manque à gagner de 11 M$

Le maire de Regina, Michael Fougere, en point de presse.

Le maire de Regina, Michael Fougere, est prêt à négocier avec le gouvernement provincial.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Regina se réunira d'urgence lundi soir pour tenter de faire face à un manque à gagner imprévu de 11 millions de dollars venant de la province.

La semaine dernière, le maire de la ville, Michael Fougere, a estimé que le budget saskatchewanais entraînera un manque à gagner de 3 à 6 millions de dollars. Il affirme cependant que le manque à gagner de 11 millions de dollars est une surprise, ajoutant que la Municipalité n’a pas été consultée au cours de la préparation du budget.

Selon M. Fougere, 11 millions de dollars correspondent aux coûts de déneigement ou au budget du maintien des parcs.

L'abolition des ententes des sociétés d’État SaskPower et SaskEnergy avec des municipalités se traduit par des compressions de 36 millions de dollars. La province entend cesser de verser ces ristournes, considérées comme une façon de payer pour des services municipaux tels que l'entretien des routes ou les services d'incendie, sur les terrains de ses sociétés. Elle n'est pas légalement obligée de le faire.

Par ailleurs, la province ne financera pas les bibliothèques à Saskatoon et à Regina dans son budget 2017-2018.

Le maire ne veut pas augmenter les taxes

Le conseil municipal discutera du budget adopté en février. Selon Michael Fougere, une telle décision est inédite dans l'histoire de la ville. Le conseil cherchera à avoir un nouveau budget prêt à être présenté le 10 avril.

Le maire affirme que la Ville ne veut pas augmenter les impôts après une hausse récente de 4 %. « S'il y a une augmentation d'impôt, les Réginois vont savoir que c’est à cause d’une réduction des transferts de la province », a déclaré M. Fougere.

La fin de semaine dernière, le premier ministre, Brad Wall, a indiqué sur Twitter que les villes et les municipalités pouvaient faire face aux compressions énoncées dans le budget provincial en pigeant dans leur fonds de réserve « sans avoir à augmenter les impôts ». Michael Fougere, lui, veut éviter une telle situation.

« Il s’agit d’un changement permanent, dit M. Fougère. À moins que le gouvernement n'en décide autrement, nous perdrons 11 millions de dollars chaque année. Nos réserves seraient épuisées en un rien de temps, et c'est exactement la situation dans laquelle la province s'est trouvée », rétorque-t-il.

De son côté, le conseil municipal de Saskatoon a tenu une réunion semblable sur le budget provincial. Il a décidé à l’unanimité de déposer une injonction contre la province.

Le maire de la capitale saskatchewanaise dit qu’il est prêt à négocier avec la province plutôt que de la traîner en cour. La réunion du conseil municipal se tiendra à 17 h 30.

Saskatchewan

Politique provinciale