•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil jeunesse provincial souhaite offrir ses services à des jeunes plus âgés

Une femme regarde vers un babillard de photo dans un bureau.

La directrice générale du Conseil jeunesse provincial du Manitoba, Roxane Dupuis.

Photo : Radio-Canada / Samuel Rancourt

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En plein processus de réflexion pour l'élaboration de son plan stratégique, le Conseil jeunesse provincial (CJP) du Manitoba envisage d'élargir les horizons de sa clientèle.

L'organisme porte-parole de la jeunesse manitobaine d'expression française offre principalement ses services à une clientèle âgée de 14 à  25 ans.

Toutefois, la directrice générale du CJP indique qu'elle voudrait, dans un avenir rapproché, également le faire pour des jeunes plus âgés. « On remarque qu’il y a très peu de regroupements pour les 25 ans et plus », explique Roxane Dupuis, la directrice générale de l'organisme.

« D’ici les trois prochaines années, on aimerait travailler avec un groupe qui va nous aider à mettre au point un outil pour faire réseauter les jeunes professionnels de 25 ans et plus », révèle-t-elle.

Le but du plan stratégique consiste à établir les priorités et les objectifs de l’organisme, fait savoir Roxane Dupuis.

« Ce n’est pas quelque chose d’obligatoire, de sorte que personne ne nous impose ce processus, explique-t-elle. Mais c’est un exercice sain pour tout organisme. C’est un exercice de réflexion et de priorisation. »

Pour élaborer son plan stratégique, le conseil d’administration a mis sur pied un comité de travail, qui se rencontre déjà depuis quelques mois, pour étoffer le contenu de l’ébauche.

Le nouveau plan stratégique doit également tenir compte des résultats d’un sondage en ligne qui se trouve sur le site Internet de l’organisme. « Avec ce sondage, on veut avoir le pouls des jeunes et des partenaires », souligne Roxane Dupuis.

La directrice générale précise que le CJP aura toujours au coeur de ses actions de travailler « pour les jeunes ».

« Ce sont des intervenants très importants pour la communauté. C’est une valeur dont on discute aujourd’hui qui n’était pas là lors de notre dernier exercice de plan quinquennal », poursuit-elle.

Mme Dupuis soutient que l’organisme jeunesse doit être en mesure de s’adapter aux priorités et aux besoins de la jeunesse. Deux variables qui, selon elle, peuvent changer et évoluer rapidement.

L’élaboration du plan stratégique 2017-2020 du CJP sera présentée durant une assemblée générale extraordinaire qui doit avoir lieu en mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !