•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bornes de recharge rapide réclamées dans l'Est

borne de recharge

Une borne de recharge rapide à Rimouski

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les propriétaires de voitures électriques réclament davantage de bornes de recharge rapide à l'est de Québec. Ils déplorent leur rareté, particulièrement lorsque vient le temps de faire de longues distances en hiver.

Un texte de Julie Tremblay avec la collaboration d'Isabelle Damphousse

Au Bas-Saint-Laurent, plus de 200 personnes ont pris le virage électrique et possèdent des voitures rechargeables.

Cependant, pour se déplacer sur de longues distances à bord de ces voitures en hiver, le trajet peut s'avérer très long.

Jean Forget et une Nissan LeafAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean Forget a parcouru le trajet Québec-Rimouski en 16 heures avec sa Nissan Leaf.

Photo : Radio-Canada

Jean Forget, qui possède une Nissan Leaf, a parcouru dernièrement le trajet Québec-Rimouski... en 16 heures. L'absence de bornes rapides à Trois-Pistoles et Montmagny l'a obligé à attendre pendant plusieurs heures que son véhicule se recharge.

À Trois-Pistoles, on a été obligé d'attendre trois heures pour se recharger; à Montmagny, un minimum deux heures.

Une citation de : Jean Forget
Carte des bornes de rechargeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Même s'il est possible de recharger son véhicule électrique à tous les 60 kilomètres sur la route 132, deux stations de ravitaillement, soit celles de Montmagny et de Trois-Pistoles, n'ont pas de bornes rapides qui permettent de recharger un véhicule en 20 minutes.

Photo : Radio-Canada

À l'instar de plusieurs propriétaires de voitures électriques, Jean Forget réclame davantage de bornes de recharge rapide à 400 volts.

Avec ces bornes rapides, les véhicules se rechargent en une vingtaine de minutes, contrairement aux bornes de 240 volts - comme celles de Montmagny et Trois-Pistoles - qui nécessitent plusieurs heures de chargement.

tableauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les propriétaires de véhicules électriques souhaitent que les bornes de recharge rapide soient plus nombreuses.

Photo : Radio-Canada

Les modèles de véhicules électriques les plus vendus actuellement ont une autonomie qui varie autour de 120 kilomètres. En hiver, cette autonomie peut diminuer du tiers.

Selon l'Association des véhicules électriques du Québec, ce n'est pas la performance des batteries des voitures électriques en hiver qui complique les déplacements en région, mais plutôt le manque ou l'absence de bornes rapides.

Il faut absolument que le ministère s'investisse de façon précise. Là, on fait beaucoup d'ententes avec des partenaires privés et le choix des lieux dépend d'ententes commerciales. Mais le gouvernement pourrait décider d'en installer à ses frais.

Une citation de : Robert Dupuy, porte-parole de l'Association des véhicules électriques du Québec

Le Québec compte près de 80 bornes de recharge rapide tandis que l'Ontario, pour sa part, est en train d'en installer 200 pour cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !