•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Domination kényane aux mondiaux de cross country

De gauche à droite Asbel Kiprop, Faith Kipyegon, Sebastian Coe, Sasha Gollish et Stephen Kiprotich

De gauche à droite Asbel Kiprop, Faith Kipyegon, Sebastian Coe, Sasha Gollish et Stephen Kiprotich

Photo : Getty Images / ISAAC KASAMANI/AFP/

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Kenya a survolé les mondiaux de cross-country dimanche à Kampala, en Ouganda, en réalisant le doublé premier et deuxième chez les hommes et en raflant les 6 premières places chez les femmes, une performance qualifiée d'historique par l'IAAF.

Geoffrey Kamworor a conservé son titre en 28 min et 24 s devant son compatriote Leonard Barsoton, champion du Kenya, à 12 secondes et l'Éthiopien Abadi Hadis à 19 secondes.

Pour la plus grande joie du public local, l'Ougandais Joshua Cheptegei a mené la course, qui se déroulait sur un anneau en herbe de deux kilomètres entrecoupé de deux bosses. De nombreux supporteurs couraient à ses côtés avant qu'il ne s'effondre dans le dernier tour pour terminer à la 30e place.

Le meilleur résultat canadien a été celui de Trevor Hofbauer qui a terminé 69e. Il a conclu la course en 31:43.

Les Canadiens Rory Linkletter (31:54), Sami Jibril (32:02), Nicholas Falk (33:12) et Thomas Toth (33:41) ont respectivement abouti au 74e, 78e, 98e et 105e rang.

Leur compatriote Evan Esselink n’a pas franchi le fil d’arrivée.

Chez les dames, Irene Cheptai, âgée de 25 ans et championne du Kenya, s'est imposée en 31:57, devant cinq compatriotes, dont Alice Nawowuna et Lilian Rengeruk qui ont décroché respectivement l'argent et le bronze.

Cheptai s'était classée 7e des derniers mondiaux, en 2015 à Guiyang (Chine).

La championne du monde en titre Agnes Tirop a terminé 5e dimanche, dans le même temps que Hyvin Jepkemoi (4e), tandis que la championne olympique du 1500 mètres Faith Kipyegon a fini 6e.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a qualifié d’« historique » dans un tweet la performance des Kényanes.

La Canadienne Sasha Gollish (35:56), 40e, a réalisé le meilleur résultat de l’unifolié.

Victoria Coates (36:11), au 47e échelon, Julie-Anne Staehli (36:58), en 58e place, et Lisa Brooking (37:25), en 65e position, sont les autres Canadiennes à avoir terminées la course.

Kathryn Harrison et Claire Sumner sont parmi les athlètes à ne pas avoir réussi à finir l’épreuve.

Ces championnats sont le premier événement majeur à se dérouler à Kampala, l'Ouganda étant seulement la quatrième nation africaine à accueillir ces mondiaux en 44 ans d'histoire.

Une équipe de réfugiés du Soudan du Sud a dû déclarer forfait à la dernière minute en raison de « problèmes administratifs » pour ces mondiaux qui accueillaient plus de 550 athlètes venus de 59 pays.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !